Habituellement grouillants d’amateurs de sport, les alentours du Staples Center de Los Angeles, où évoluent deux équipes de la NBA (les Clippers et les Lakers), un club de la LNH (les Kings) et une équipe de la WNBA (les Sparks), étaient bien déserts à la suite de la suspension par les différents circuits de leur saison respective à cause du coronavirus.

La LNH suspend sa saison

BROSSARD — La LNH a décidé d’emboîter le pas de la NBA et suspendre sa saison, en raison de la pandémie mondiale de coronavirus.

Après avoir organisé une conférence téléphonique avec les gouverneurs des 31 formations, la LNH a confirmé sa décision dans un communiqué.

«En raison des développements liés au coronavirus, et après avoir consulté des experts du milieu médical (...) la Ligue nationale de hockey annonce aujourd'hui qu'elle interrompt la saison 2019-20», a indiqué le circuit Bettman.

«La LNH tente de suivre les recommandations des experts de la santé et des autorités locales, tout en se préparant pour toutes les éventualités sans prendre des mesures prématurées ou non nécessaires, pouvait-on lire. Cependant, à la suite de la nouvelle qu'un joueur de la NBA a testé positif au coronavirus - et puisque nos ligues partagent plusieurs arénas et installations et qu'il est maintenant probable qu'un membre de la communauté de la LNH teste positif à un certain moment - il n'est plus approprié de tenter de continuer de présenter nos matchs.»

La LNH n'a pas précisé la durée de la pause de ses activités. Il reste 189 matches de saison régulière à disputer. Les séries doivent débuter le 8 avril.

«Notre objectif est de reprendre le jeu dès qu'il sera approprié et prudent de le faire, afin de terminer la saison et remettre la coupe Stanley», a mentionné le circuit Bettman.

L'Association des joueurs de la LNH a appuyé la décision de la ligue d'interrrompre ses activités.

«Il s'agit de la mesure approprié en ce moment, a dit l'AJLNH, par communiqué. Nous continuerons à suivre la situation de près et nous avons des discussions quotidiennes avec la ligue, nos experts médicaux et nos joueurs concernant tous les aspects du dossier.»

Le Canadien de Montréal n'a pas tardé à émettre un communiqué pour commenter la situation.

«Le club appuie la décision de la LNH, qui prend ainsi les mesures nécessaires afin de contrôler le risque de propagation du coronavirus (COVID-19). Il prend très au sérieux la santé et la sécurité des partisans, des employés ainsi que de tous les joueurs et le personnel de l'équipe», pouvait-on lire dans le document.

«Les détenteurs de billets sont invités à conserver leurs billets. Ils recevront une communication ultérieurement pour être informés des procédures à suivre, selon la suite des événements. Nous désirons remercier tous les partisans pour leur soutien et leur compréhension», a conclu le CH.

La NBA avait annoncé sa décision mercredi soir, à la suite d'un test positif à la COVID-19 d'un joueur du Jazz de l'Utah. La LNH et la NBA partagent quelques amphithéâtres.

Selon des informations rapportées par le quotidien 'New York Post', la LNH aurait demandé aux équipes de garder des dates disponibles dans leur aréna jusqu'à la fin du mois de juillet.

La propagation de la COVID-19 a conduit à une mise en quarantaine dans des pays comme l'Italie, où les matchs de soccer et de tous les autres sports ont été suspendus jusqu'au 3 avril.

Le premier ministre du Québec, François Legault, avait annoncé un peu plus tôt jeudi que le Canadien de Montréal allait devoir jouer à huis clos, si la LNH ne suspendait pas ses activités. Il avait fait cette affirmation après avoir annoncé que les rassemblements à l'intérieur de plus de 250 personnes devaient être annulés.

Le Canadien devait affronter les Sabres de Buffalo jeudi soir. Il lui restait 11 matchs à jouer cette saison, dont quatre à domicile, incluant celui face aux Sabres.

Les Sharks de San Jose et les Blue Jackets de Columbus avaient annoncé mercredi que leurs matchs à domicile seraient présentés à huis clos. Ces décisions avaient été prises en réaction à des restrictions imposées par les différents comtés aux États-Unis quant aux rassemblements de masse.

La LNH avait d'abord indiqué mercredi soir qu'elle ne suspendrait pas ses activités, mais elle a finalement changé son fusil d'épaule jeudi.

Si jamais la suspension de la saison devait se prolonger et mener à l'annulation de la campagne, ce serait la troisième fois dans son histoire que la LNH ne remet pas la coupe Stanley à une équipe. Il n'y a pas eu de gagnant en 1919 en raison d'une épidémie de grippe espagnole et en 2005 en raison d'un lock-out.

Le Championnat du monde des moins de 18 ans, prévu en avril à Plymouth et Ann Arbour, au Michigan, a été annulé. Une décision était attendue au sujet de la présentation du championnat mondial de hockey, prévu du 8 au 24 mai à Zurich et Lausanne, en Suisse.