Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, et sa conjointe Nancy Déziel.
Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, et sa conjointe Nancy Déziel.

La conjointe du chef bloquiste, Nancy Déziel, atteinte de la COVID-19

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Il y avait une absente de marque, mardi soir, lors de la séance publique du conseil municipal de Shawinigan. La conseillère du district de la Rivière et conjointe du chef du Bloc québécois, Nancy Déziel, était en effet contrainte de suivre le déroulement de la réunion à distance après avoir appris quelques heures plus tôt qu’elle avait été testée positive à la COVID-19.

L’élue municipale qui a uni sa destinée à celle d’Yves-François Blanchet en 2014 en a fait l’annonce sur les réseaux sociaux en début de soirée.

«Je dois malheureusement vous annoncer que je suis déclarée positive à la COVID-19. Ayant remarqué que j’avais perdu le sens de l’odorat (anosmie), je me suis présentée en clinique de dépistage lundi. Mes proches et moi sommes maintenant en isolement préventif jusqu’au mardi 22 septembre et nous suivons les directives de la Santé publique. Je me porte quand même bien, n’ayant pas de symptôme hormis l’anosmie. Je poursuivrai mes tâches de travail en mode télétravail au cours des prochains jours», a-t-elle écrit sur Facebook et Twitter.

Outre ses fonctions de conseillère municipale, Mme Déziel occupe le poste de directrice générale du Centre national en électrochimie et en technologies environnementales de Shawinigan.

En ce qui concerne M. Blanchet, le Bloc québécois a indiqué par l’entreprise d’un communiqué qu’il se portait «parfaitement bien» et qu’il s’était placé en isolement préventif avec sa conjointe dans sa résidence de Shawinigan. Il subira un test de dépistage ce mercredi.

Rappelons que le chef de la formation politique et tous les députés présents lors du caucus du 8 septembre dernier s’étaient tous déjà placés en isolement préventif, lundi, après qu’ils eurent appris qu’un des membres du cabinet de M. Blanchet avait également obtenu un résultat positif.

Jusqu’à maintenant, aucun autre membre du conseil municipal de Shawinigan ou employé de la Ville ne ressent de symptôme. Le maire Michel Angers indique que la conseillère l’avait informé de la situation en fin de journée mardi. Comme elle ressentait un symptôme associé la COVID et qu’elle était en attente de son résultat, elle avait d’ailleurs décidé de ne pas participer à la séance privée de lundi.

Pour l’instant, il n’est nullement question que le maire, les autres conseillers ou les employés municipaux se placent en isolement préventif. M. Angers assure par contre que son administration suivra à la lettre les recommandations de la Santé publique, le cas échéant.

«Nous n’avons pas été en contact avec elle depuis mardi de la semaine dernière. Mais quand on s’est vu, et c’est toujours le cas, on respectait religieusement les recommandations. Il n’y a personne qui arrive avant. Tout est lavé et désinfecté. Les gens vont se chercher à manger un après l’autre et reviennent dans la salle. Depuis qu’on est en présentiel, c’est comme ça. Et dès qu’on se lève de notre chaise, le masque se met automatiquement», soutient le maire, avant de faire remarquer que le positionnement des élus à la table du conseil permet de respecter la distanciation de deux mètres demandée par la Santé publique.