La bascule au niveau de l’alerte maximale pour certains secteurs de la région, depuis une semaine, fait en sorte que les visites de patients dans l’ensemble des établissements du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) ne sont désormais plus permises.
La bascule au niveau de l’alerte maximale pour certains secteurs de la région, depuis une semaine, fait en sorte que les visites de patients dans l’ensemble des établissements du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) ne sont désormais plus permises.

Interdiction de visites dans les établissements de santé de l'Outaouais

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
La bascule au niveau de l’alerte maximale pour certains secteurs de la région, depuis une semaine, fait en sorte que les visites de patients dans l’ensemble des établissements du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) ne sont plus permises.

«Considérant que la région de l’Outaouais est au niveau préalerte (orange) et au niveau d’alerte maximale (rouge) pour la Ville de Gatineau et la MRC-des-Collines, toutes les visites dans l’ensemble des installations du CISSS de l’Outaouais sont interdites», peut-on lire dans une communication publiée jeudi sur le site Internet du CISSSO.

L’organisation précise que désormais, seules «les visites des proches aidants apportant une aide significative auprès de la clientèle de même que pour des raisons humanitaires demeurent permises».

Ce sont les services qui sont «responsables de déterminer si les visiteurs répondent à ces deux critères d’exception», peut-on lire dans le message publié par le CISSSO.

Les différents établissements et responsables de services sont inviter à utiliser «différents moyens tel que les tablettes et téléphones fournis par l’employeur pour permettre à notre clientèle de garder contact auprès de leurs proches», ajoute l’organisation.

Même si le territoire de l’Outaouais n’est pas entièrement au palier d’alerte maximale, il s’agit d’une directive émanant du ministère de la Santé du Québec lorsqu’une région se retrouve à la fois en zone orange et rouge.

«Dans le contexte où on a plus de cas (de COVID-19), on veut éviter plus de propagation du virus. On veut éviter les visites jusqu’à nouvel ordre, sauf pour les personnes significatives qui sont généralement connues par les unités de soins. Ces personnes peuvent avoir accès aux patients», précise la porte-parole du CISSSO, Patricia Rhéaume. 

Cette nouvelle directive en place pour l’Outaouais est en vigueur depuis le 13 octobre.