Justin Trudeau à Ottawa, mardi
Justin Trudeau à Ottawa, mardi

Équipement individuel: le Canada n’est «pas au bout de ses peines» [VIDÉO]

OTTAWA - Le Canada cherche à s’approvisionner surtout en blouses d’hôpital, en gants de protection et en respirateurs, alors que le pays anticipe une hausse de cas de COVID-19 dans les prochains mois.

Lors d’une conférence de presse, mardi, la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, a tenté de se montrer encourageante dans les efforts du gouvernement pour se procurer de l’équipement de protection individuelle.

«Nous ne lâchons pas. Bien que des défis subsistent, nous maintenons un flux constant de marchandises provenant de diverses sources domestiques et internationales. (...) Nous sommes agressifs et proactifs pour les Canadiens et les Canadiennes», a affirmé la ministre Anand.

Mais certains articles tardent encore à se rendre aux provinces et aux territoires.

À titre d’exemple, en date du 26 mai, le gouvernement canadien avait commandé 39 570 respirateurs, mais n’en avait reçu que 203. Plus de 133 millions de blouses d’hôpital ont été commandées, mais le gouvernement n’en a reçu qu’un peu plus de trois millions.

La ministre Anand a reconnu qu’il y avait plus à faire pour se préparer pour les prochains mois.

«Il est important de se rappeler que le Canada n’est pas encore complètement au bout de ses peines. Nous devons être prêts à répondre à une nouvelle hausse et également à une deuxième vague éventuelle», a-t-elle précisé.

S’exprimant devant sa résidence, mardi matin, le premier ministre Justin Trudeau a réitéré son souhait que le Canada devienne autosuffisant à long terme pour le matériel médical.

Seringues canadiennes

Le Canada se prépare également à la possibilité de vacciner l’entièreté de la population canadienne contre la COVID-19.

Le gouvernement a commandé pas moins de 37 millions de seringues de la compagnie canadienne Becton Dickinson dans l’éventualité où des chercheurs trouveraient un vaccin contre le virus.

«Nous devons comptabiliser le nombre maximal de Canadiens qui voudraient se faire vacciner», a expliqué l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam.

Les délais de livraison n’ont pas encore été déterminés, mais la ministre Anand est d’avis que les seringues ne constituent pas une urgence.

«Ce n’est pas le produit qui nous inquiète tant. Nous avons besoin de beaucoup de choses avant les seringues, comme les blouses, comme les gants, comme les respirateurs. Donc, nous nous concentrons sur ces produits maintenant», a-t-elle dit.

Conseil sur la stratégie industrielle

Près d’un mois après avoir annoncé la nomination de Monique Leroux comme présidente du nouveau Conseil sur la stratégie industrielle, le ministre Navdeep Bains a annoncé la composition du reste du conseil.

Neuf hauts dirigeants d’affaires auront pour mandat «d’évaluer la portée et l’ampleur des répercussions de la COVID-19 sur les industries et de mieux comprendre les pressions qui touchent des secteurs en particulier», selon le communiqué de presse à cet effet.

On compte parmi ces dirigeants Mark Little, président et chef de la direction de la pétrolière Suncor, qui représentera le «secteur des ressources de l’avenir», et Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l’Administration portuaire de Montréal, qui représentera le secteur du transport.

Nombre de cas

Il y a eu plus de 1721 000 tests administrés au Canada depuis le début de la pandémie. Environ 5 % d’entre eux ont détecté la maladie. La semaine dernière, on a fait passer, en moyenne, 29 000 tests par jour.

Jusqu’à maintenant, on a recensé 92 392 cas confirmés ou probables dans l’ensemble du pays. La COVID-19 a provoqué la mort de 7395 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux : 51 593 cas au Québec, dont 4713 décès; 28 709 cas en Ontario, dont 2293 décès; 7057 cas en Alberta, dont 143 décès; 2601 cas en Colombie-Britannique, dont 165 décès; 1057 cas en Nouvelle-Écosse, dont 60 décès; 646 cas en Saskatchewan, dont 11 décès; 297 cas au Manitoba, dont sept décès; 261 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont 256 guéris et trois décès; 133 cas au Nouveau-Brunswick, dont 120 guéris; 27 cas à l’Île-du-Prince-Édouard, tous guéris; 11 cas au Yukon, tous guéris; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.