«Tout est sous contrôle» à la résidence Le Riverain de Granby, selon son directeur général, Normand Breault.
«Tout est sous contrôle» à la résidence Le Riverain de Granby, selon son directeur général, Normand Breault.

Enquête policière au CHSLD Herron : Le Riverain fait le point

Le CHSLD privé Herron de Dorval fait l’objet d’une enquête policière, après que le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île de Montréal ait découvert que 31 personnes y étaient décédées depuis le 13 mars, dont cinq cas confirmés de la COVID-19. Le CHSLD Herron appartient au Groupe Katasa, qui est aussi propriétaire de la résidence pour personnes âgées privée Le Riverain de Granby, depuis 2016, où «tout est sous contrôle», selon le directeur général, Normand Breault.

« Notre équipe d’administration locale est en place depuis au moins 20 ans. C’est une équipe d’expérience, nos employés sont fantastiques et sont présents depuis longtemps. Notre réputation est excellente, on a toujours bien fait nos affaires. Pour ce qui est du Groupe Katasa, je n’ai jamais eu de problèmes avec eux, ils ont toujours été très collaboratifs», a réagi le directeur général de la résidence en entrevue avec La Voix de l’Est.

Des agents de liaison travaillent quotidiennement avec le centre hospitalier de Granby pour faire le suivi des patients, qui «sont très bien supervisés», poursuit-il, tant au niveau des plans d’intervention que des soins. 

Le directeur général indique ne pas pouvoir faire de commentaires sur la situation à Dorval, puisqu’il n’en avait pas connaissance et en a été informé par les médias. 

Il indique toutefois n’avoir jamais eu de problèmes avec le Groupe Katasa depuis le rachat de la résidence au groupe Chartwell en 2016. Le groupe Katasa compte sept résidences pour personnes âgées sous sa bannière. 

«À part la résidence Herron à Dorval qui dénombre plusieurs cas », seul le Village Riviera à Gatineau a répertorié un cas de COVID-19 parmi ses résidents, informe le porte-parole du groupe Katasa, Yves Comeau, par voie de communiqué. 

La pénurie de main-d’oeuvre avait aussi touché la résidence Le Riverain, mais des mesures avaient été mises en place pour remédier à la situation, indique Normand Breault. La pandémie de coronavirus n’a pas entraîné de problèmes supplémentaires de personnel, affirme le DG. «On a réussi à mettre du personnel supplémentaire pour supporter tout le monde et ça va très bien, tout est sous contrôle, les gens sont de bonne humeur, les gens sont heureux», assure M. Breault. 

Une dénonciation des conditions de travail des préposés aux bénéficiaires, ainsi que sa démentie, avait fait l’objet d’articles dans La Voix de l’Est, en février 2019.

À LIRE AUSSI: Pénurie d'effectifs au Riverain: «On frôle la catastrophe»

À LIRE AUSSI: « On répond à tous les besoins », assure le DG du Riverain

Visites demandées par la ministre de la Santé

Le 29 mars, des employés du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal se sont rendus à la résidence Herron de Dorval en soutien au manque de personnel, mais n’auraient pas eu la collaboration nécessaire pour intervenir auprès des résidents dans le besoin. 

Il aura fallu deux mises en demeure et une ordonnance de la Cour, émise le 8 avril, pour accéder aux dossiers médicaux des résidents afin de leur donner les traitements appropriés.

On compte 40 CHSLD privés non conventionnés dans la province, qui seront tous visités pour « s’assurer que tout est sous contrôle», indiquait le premier ministre du Québec en point de presse samedi après-midi.

Le territoire desservi par le CIUSSS de l’Estrie – CHUS compte 127 résidences privées pour aînés (RPA), un CHSLD privé non conventionné (Wales Home à Richmond) et trois CHSLD privés conventionnés (CHSLD de Granby, Santé Courville à Waterloo et Vigi Shermont à Sherbrooke, rapporte la porte-parole du CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Marie-France Thibeault. 

«Tel que demandé par la ministre cet après-midi, des visites sont en cours dans deux des trois CHSLD privés conventionnés (un sera visité dimanche), dans le CHSLD privé non conventionné ainsi que dans une RPA qui appartient au même groupe que la Résidence Herron de Dorval (Le Riverain de Granby). Les équipes visiteuses feront leur rapport à la ministre en fin de journée pour les quatre endroits visités [samedi] et un autre rapport lui sera acheminé ultérieurement pour la ressource visitée demain», poursuit-elle par courriel. 

Mesures bien suivies : pas de cas de COVID-19 au Riverain

Aucun cas de coronavirus n’a encore été confirmé au Riverain, ce que le directeur général explique par le grand respect des mesures mises en place.

«On n’a pas de cas, on n’a pas de problèmes, on n’en veut pas, de cas. On a contacté l’ensemble des familles et ça va super bien à ce niveau-là, tout le monde collabore», affirme Normand Breault. 

Certaines aires communes ont été fermées, dont la chapelle et la salle de loisirs, pour éviter les rassemblements. «Les gens respectent bien aussi les sorties, ils ne sortent pas. On permet qu’ils aillent prendre une marche de santé à l’arrière du bâtiment, seul ou sous supervision, en nous avertissant à l’avance», précise le DG du Riverain. 

«Des efforts supplémentaires sont également déployés pour identifier des cas à risque et prendre des mesures préventives d’isolation au besoin. » a déclaré la directrice du Groupe Katasa, Katherine Chowieri, par voie de communiqué.  

En prévision de Pâques, des mesures particulières ont été mises en place pour que les résidents puissent communiquer via vidéoconférence avec leurs proches, qui ont déjà été contactés pour organiser le tout. 

Le directeur général organise une rencontre d’information quotidienne avec ses résidents depuis maintenant un mois. « J’ai été présent tous les jours. À chaque fois que je finis mon discours, ils m’applaudissent, ils sont super contents», rapporte-t-il. 

Normand Breault estime que c’est aussi grâce au travail «fantastique» de la directrice des soins, Mme Duval, avec qui la coordination se passe bien, assure-t-il.  

Agrandissement dans les plans du Groupe Katasa

Par ailleurs, le projet d’agrandissement du Riverain ne fait pas l’unanimité au sein du conseil municipal de Granby.  

À LIRE AUSSI: Projet d’un immeuble de 12 étages à Granby: des élus en désaccord

Le Groupe Katasa souhaite ajouter près d’une centaine d’unités à la résidence qui en compte actuellement 139. L’immeuble qui compte présentement deux étages serait bonifié à 12 étages, ce qui nécessite des changements dans le zonage urbain.