La cheffe néo-démocrate ontarienne Andrea Horwath
La cheffe néo-démocrate ontarienne Andrea Horwath

Énoncé économique: l’opposition officielle de l’Ontario appuie, mais reste sur sa faim

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
En réaction à l’énoncé économique du gouvernement Ford, dévoilé mercredi, la cheffe néo-démocrate ontarienne Andrea Horwath a voté en faveur de l’adoption du budget, mais elle a tout de même noté qu’elle était déçue de constater certains bémols.

Celle qui est à la tête du Nouveau parti démocratique (NPD) de l’Ontario s’est dite déçue que le ministre des Finances Rod Phillips n’ait pas décidé d’offrir un soutien direct aux personnes affectées par la COVID-19 et aux petites et moyennes entreprises.

La semaine dernière, le NPD avait notamment demandé au gouvernement progressiste-conservateur d’inclure dans son énoncé économique un revenu d’urgence de 2000$ pour tous les Ontariens qui ont subi une perte de revenu ou la perte d’emploi liée à la COVID-19. 

Le gouvernement Ford n’offrira pas de soutien direct aux entreprises, mais il s’est engagé à offrir une période de grâce de cinq mois pour permettre aux entreprises de ne pas être dans l’obligation de payer les intérêts et les pénalités reliées à leurs déclarations d’impôts.

Plusieurs mesures temporaires seront aussi mises en place pour soutenir les étudiants, les familles et les aînés, entre autres, mais l’Ontario n’octroiera pas de chèque à chaque personne affectée par la COVID-19. 

« C’est choquant et décevant de ne pas voir le gouvernement se lever debout et donner à la population un sens de sécurité et une aide financière directe », a-t-elle déploré en conférence de presse, mercredi.