Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’éclosion touche actuellement moins de cinq employés déclarés positifs au virus. Le CISSSO assure que toutes les mesures sont en place et que l’éclosion n’a pas d’incidence sur le délai d’analyse du laboratoire.
L’éclosion touche actuellement moins de cinq employés déclarés positifs au virus. Le CISSSO assure que toutes les mesures sont en place et que l’éclosion n’a pas d’incidence sur le délai d’analyse du laboratoire.

Éclosion au laboratoire de dépistage de la COVID-19 de l’Hôpital de Gatineau

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a confirmé mardi qu’une éclosion de COVID-19 a été déclarée au laboratoire d'analyse des tests de dépistage, situé à l’Hôpital de Gatineau. 

L’éclosion touche actuellement moins de cinq employés déclarés positifs au virus. Le CISSSO assure que toutes les mesures sont en place et que l’éclosion n’a pas d’incidence sur le délai d’analyse du laboratoire. Tous les autres membres du service ont été dépistés par mesure préventive et attendent leurs résultats. 

Une importante éclosion a également été déclarée au CPE Au pays de Cornemuse, situé sur le boulevard Saint-Raymond. Pour le moment, 14 cas ont été confirmés et tous les contacts étroits sont suivis par la santé publique. 

Hausse des cas

Les autorités sanitaires ont enregistré par ailleurs une hausse de 23 nouvelles infections à la COVID-19 en Outaouais mardi. 

Cette hausse porte à 6670 le nombre de cas total recensé dans la région depuis le début de la crise sanitaire. Le nombre de cas actifs est pour sa part encore en augmentation, alors que 217 personnes portent activement la maladie en Outaouais à l'heure actuelle, comparativement à 204 cas lundi. 

Les secteurs de Gatineau, Hull et Aylmer rapportent 189 cas actifs, alors qu’il y en a neuf dans la région de Papineau, sept dans le Pontiac, six dans la Vallée-de-la-Gatineau et cinq ou moins dans les Collines-de-l'Outaouais. Toujours 19 cas sont d’ailleurs actifs au CHSLD Lionel-Emond. 

En point de presse plus tôt cette semaine, le ministre de la Famille et ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, et le CISSSO ont tenu à souligner que la situation épidémiologique dans la région est inquiétante à l’heure actuelle. 

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille et ministre responsable de l’Outaouais

Selon le CISSSO, il est néanmoins trop tôt pour établir de lien entre l’augmentation des nouveaux cas dans la région et la semaine de relâche, qui s’est tenue au début du mois de mars. Les autorités sanitaires ont lancé un appel à la mobilisation de la population afin de renverser la tendance et ainsi éviter que la région ne repasse en zone rouge.  

Le bilan des décès demeure pour sa part stable, avec toujours 167 personnes ayant perdu la vie des suites de la maladie dans la région. Les hospitalisations ont également enregistré une diminution mardi, alors que quatre patients sont toujours hospitalisés pour traiter des symptômes de la maladie, dont un aux soins intensifs. 

Délais de dépistage 

Les citoyens ayant passé un test de dépistage au cours des derniers jours en Outaouais doivent par ailleurs s’attendre à des délais un peu plus longs avant de recevoir leurs résultats, indique le CISSSO. 

L’appareil d'analyse des tests a connu un bris lundi qui l'a mis hors service. Les tests de dépistage ont dû être envoyés à l'extérieur de la région pour analyse, ce qui occasionne un délai supplémentaire de 24 heures pour obtenir le résultat. 

Le délai moyen habituel de réception d’un résultat de dépistage est de 48 heures, indique la Santé publique, mais il faut présentement calculer 72 heures, ou trois jours, en moyenne. Le CISSSO a indiqué que l’appareil devrait être réparé mardi, et l’analyse devrait pouvoir reprendre sa cadence régulière. 

Les citoyens ayant passé un test de dépistage au cours des derniers jours en Outaouais doivent par ailleurs s’attendre à des délais un peu plus longs avant de recevoir leurs résultats.

Variants

Toujours 101 cas présomptifs de variants sont à l’étude dans la région selon les plus récentes données de l’Institut national de santé publique du Québec. Le CISSSO avait néanmoins  souligné lors du point de presse avoir reçu les résultats préliminaires d’une trentaine de cas présomptifs qui affichaient un résultat positif à un des variants. La Santé publique a indiqué tenir désormais pour acquis qu’il y avait des cas de variants en Outaouais. 

Les analyses des cas de variants s'effectuent d’ailleurs au laboratoire national de santé publique et n'ont pas d'impact sur la rapidité des services d’analyse dans la région, ajoutent les autorités. 

vaccination

Le dernier bilan de l’INSPQ fait état de 19 983 doses de vaccin administrées en Outaouais jusqu’à présent. 

Le CISSSO a également indiqué que la cadence de vaccination devrait s’accélérer considérablement au cours des prochains jours et des prochaines semaines dans la région. 

La Santé publique tiendra un autre point de presse mercredi pour faire le point sur la situation.

***

À LIRE AUSSI: Bilan québécois de la COVID-19: baisse des hospitalisations