Le Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Lionel-Émond
Le Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Lionel-Émond

Éclosion au CHSLD Lionel-Émond: les visites toujours permises

Catherine Morasse
Catherine Morasse
Le Droit
Malgré l’éclosion qui a été déclarée mercredi au Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Lionel-Émond, les visites restent autorisées dans la majeure partie du bâtiment.

Jeudi, trois cas actifs de COVID-19 étaient toujours recensés au CHSLD, soit le même chiffre que mardi. Ces personnes infectées sont confinées à une certaine zone du bâtiment. Les visites y sont interdites, de même que dans un certain périmètre considéré comme une « zone tiède ». 

Dans le reste de l’édifice, les visiteurs ont toujours l’autorisation d’entrer selon les mêmes critères d’entrée. « On assiste et accompagne le proche aidant et/ou la personne significative du résident, a indiqué le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) par courriel. Lors des visites planifiées, ces personnes sont questionnées afin de s’assurer qu’elles n’ont pas de symptômes. On veut s’assurer aussi qu’elles n’ont pas été en contact avec des personnes atteintes de la COVID-19 ou confinées pour divers motifs », comme un voyage.

Une première éclosion à l’ancien Foyer du Bonheur avait entraîné 17 décès au printemps. Les visites avaient alors cessé temporairement. 

Outre les visites, le CISSSO affirme gérer cette deuxième éclosion identiquement à la première.

Le CISSSO ignore comment le virus est entré de nouveau au CHSLD. L’enquête avec la santé publique suit son cours.