Des élèves de 4e année se sont exercés, mercredi, sur le nouveau terrain de baby-foot humain de l’école primaire Saint-Joseph.
Des élèves de 4e année se sont exercés, mercredi, sur le nouveau terrain de baby-foot humain de l’école primaire Saint-Joseph.

Du baby-foot humain à l’école Saint-Joseph

Comment conjuguer activité physique et distanciation? À l’école primaire Saint-Joseph, à Granby, on a trouvé une solution idéale. En plus, les élèves en raffolent!

Un espace clôturé, de la corde, de l’ancrage et des tuyaux en PVC (ou polychlorure de vinyle, pour les intimes): voilà tout ce que l’établissement de la rue Laurier a eu besoin pour fabriquer son propre terrain de baby-foot «humain».

Très populaire dans les bars, ce jeu de table combinant soccer et moulinets permet désormais aux élèves de bouger sans trop s’approcher les unes des autres, les tuyaux délimitant le territoire.

«Ça fonctionne vraiment bien et les élèves adorent ça», indique la directrice Natacha Bouchard.

Bicy-foot

L’idée provient d’un enseignant en éducation physique, Éric Fournier, inspiré de vidéos glanées sur internet.

En prime, un espace habituellement réservé aux bicyclettes — et peu utilisé présentement — avait les dimensions idéales pour accueillir une version humaine à 10 joueurs de ce jeu centenaire originaire d’Europe.

À Saint-Joseph, il est surtout utilisé dans les cours d’éducation physique, qui reprennent tranquillement.

«C’est un investissement qui en valait la peine», dit Mme Bouchard, qui précise que l’équipement est nettoyé entre chaque joute.