La ministre de la Santé de l'Ontario, Christine Elliott
La ministre de la Santé de l'Ontario, Christine Elliott

Des jeunes dans la trentaine «sévèrement affectés» par la COVID-19

TORONTO — La ministre de la Santé de l’Ontario a déclaré mercredi que des personnes dans la trentaine sont plus affectées par le coronavirus qu’on ne le pensait et que certains sont même placés sous ventilation.

Jusqu’à présent, tout indiquait que les personnes les plus vulnérables à la COVID-19 étaient les aînés et les personnes atteintes de conditions médicales telles que l’asthme, le diabète ou les maladies du cœur.

« Les personnes les plus jeunes semblaient plus être des porteurs de la maladie, mais certains scénarios ont démontré que des personnes dans la trentaine [en Ontario] sont sévèrement affectées par la maladie et doivent être placés sous ventilation », a noté la ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott, en répondant à la dernière question d’une conférence de presse tenue mercredi après-midi.

La ministre Elliott a déclaré que la province accélérait « la réactivité en matière de santé mentale » afin de soutenir les personnes dont la santé mentale pourrait souffrir en raison de la COVID-19 et de l’isolement à domicile.

Par ailleurs, elle a soutenu que c’est « inacceptable » que les gens doivent attendre jusqu’à quatre jours pour obtenir les résultats de leurs tests pour le coronavirus. « La clé pour contenir le virus, ce sont les tests », juge Mme Elliott.

La ministre souhaiterait que les Ontariens qui attendent des résultats les reçoivent dans les 24 à 48 heures suivant l’échantillonnage.

Actuellement, la province a la capacité d’effectuer moins de 1000 tests par jour, mais elle tente de faire grimper ce nombre à 5000.

Quant au nombre de cas de la COVID-19 qui font l’objet d’une enquête, il a doublé en une seule journée en Ontario. Mardi, on en comptait un peu plus de 1500, alors que mercredi, on dénombrait plus de 3300 cas.

Les gens qui souhaitent appeler le service Télésanté Ontario pour recevoir des indications concernant le virus, mercredi, ont été butés à des problèmes techniques empêchant le bon fonctionnement du service.

Pour régler le problème, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr David Williams, a affirmé que la province fera l’ajout de 140 infirmiers pour assurer le bon fonctionnement de Télésanté Ontario et pour diminuer les délais.

L’Ontario a maintenant atteint la barre des 212 cas, avec 23 nouveaux cas annoncés au cours de la nuit de mardi à mercredi. Cinq personnes infectées par la COVID-19 en sont aujourd’hui guéries. Une personne infectée est morte, mais il n’a pas encore été précisé si c’est le virus qui a causé la mort du patient.

Selon les autorités de la santé publique, il y aurait des indices de transmission au sein de la population.

« Parmi tous les cas en Ontario, on pense qu’il y a entre 5 et 10 % qui ne sont pas reliés à des gens qui sont allés à l’étranger. »