COVID-19: un employé d'un camp de jour d'Ottawa infecté

Un employé d'un camp de jour de la Ville d'Ottawa a contracté la COVID-19.

«Cette personne est actuellement chez elle en auto-isolement, et était présente au camp pour la dernières fois au camp du Centre communautaire Foster Farm, le mercredi 29 juillet», écrit la Ville dans une note de service envoyée samedi en fin de journée.

Les participants et le personnel du groupe qui sont entrés en contact avec l'employé en question ont été exclus du programme pour une durée de 14 jours.

Les autorités sanitaires recommandent également aux parents, tuteurs et autres membres du groupe concerné de passer un test de dépistage «par précaution».

Samedi, 17 nouveaux cas de COVID-19 ont été dénombrés par Santé publique Ottawa (SPO) sur le territoire de la capitale fédérale .

Le nombre de cas actifs à Ottawa aurait pour sa part diminué de 21, passant de 271 à 250 au cours des 24 dernières heures. Le nombre de cas guéris se chiffre de son côté à 2025, soit une proportion de 79,8% de l'ensemble des cas confirmés.

À noter que deux nouvelles éclosions de COVID-19 sont survenues dans la capitale, soit une à la résidence pour personnes âgées Billingswood Manor et l'autre au service de garde Metcalfe.

Dix autres éclosions sont actuellement en cours dans les différents établissements d'Ottawa, soit dans les foyers de soins de longue durée Résidence Élisabeth-Bruyère, Carleton Lodge et St Patrick's, dans les maisons de retraite Waterford, Redwoods et Communauté de retraite Oakpark, ainsi que dans les services de garde La Clémentine, Grandir Ensemble, Renée Tassé, Pinecrest Queensway. 

En ce qui concerne les décès, la situation reste stable alors que 264 personnes ont perdu la vie à cause du virus depuis le début de la crise.

Par ailleurs, le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) a fait état d'un nouveau cas sur son territoire samedi.