COVID-19: Toronto peut passer à la prochaine étape du déconfinement

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
La Ville de Toronto et la région de Peel pourront passer à la prochaine étape du plan de déconfinement du gouvernement ontarien, dix jours après avoir vu les 31 autres régions de la province rouvrir ses entreprises comme les salons de coiffure et les terrasses.

Le premier ministre Doug Ford a annoncé lundi que Toronto et Peel, deux des trois dernières régions qui étaient encore clouées à l’étape 1 du déconfinement, pourront passer à la prochaine étape du déconfinement dès ce mercredi.

La deuxième étape permet entre autres la réouverture des terrasses, des centres d’achats et des salons de coiffure. 

Il ne reste donc plus que la région de Windsor-Essex qui se situe toujours à la première étape du plan de déconfinement du gouvernement ontarien. 

Doug Ford semblait frustré, en conférence de presse, par le fait que la région de Windsor-Essex ne puisse pas passer à la prochaine étape du déconfinement. 

Parmi les derniers cas de COVID-19 recensés dans cette région, la plupart des personnes infectées sont des travailleurs agricoles issus de l’immigration. 

Le premier ministre a blâmé les agriculteurs, affirmant qu’ils ne coopèrent pas avec les autorités sanitaires au chapitre du dépistage. 

« J’aime les fermiers, mais, les gars (guys, en anglais), vous devez nous aider », a-t-il plaidé. 

Selon lui, ces derniers empêchent la région de Windsor-Essex à avancer.

M. Ford a menacé qu’il pourrait forcer les travailleurs à se faire tester s’ils ne coopèrent pas davantage. « Je vous supplie pour votre soutien. »

Le gouvernement Ford prodiguera plus de détails à propos de la troisième étape du plan de déconfinement bientôt.