Les données de l’agence sanitaire Santé publique France (SpF) font état de 386 morts recensés ces dernières 24 h dans les hôpitaux, portant le bilan total des décès liés au coronavirus à 48 265 depuis le début de l’épidémie en France.
Les données de l’agence sanitaire Santé publique France (SpF) font état de 386 morts recensés ces dernières 24 h dans les hôpitaux, portant le bilan total des décès liés au coronavirus à 48 265 depuis le début de l’épidémie en France.

COVID-19: près de 400 morts en 24 heures en France

AFP
Agence France-Presse
PARIS — Près de 400 malades de la COVID-19 sont décédés au cours des dernières 24 heures, mais le nombre de patients en réanimation a continué de baisser légèrement pour le quatrième jour consécutif, d’après les statistiques officielles publiées vendredi.  

Les données de l’agence sanitaire Santé publique France (SpF) font état de 386 morts recensés ces dernières 24 h dans les hôpitaux, portant le bilan total des décès liés au coronavirus à 48 265 depuis le début de l’épidémie en France.

Jeudi 436 personnes avaient perdu la vie à l’hôpital.

Alors que le pic de la seconde vague a sans doute été franchi, selon l’agence sanitaire, l’étau continue de se desserrer lentement sur les hôpitaux.  

Les services de réanimation étaient ainsi toujours occupés par 4566 patients de la COVID-19 vendredi, dont 264 nouvelles admissions en 24 h.

La veille, ces services comptaient 4637 malades de la COVID-19, dont 311 nouvelles admissions.

Au total, 31 875 personnes porteuses du virus étaient hospitalisées vendredi (quelle que soit la gravité de leur état), contre 32 314 la veille.  

En revanche, le nombre de nouveaux cas confirmés a légèrement augmenté à 22 882, contre 21 150 cas de contaminations la veille.

«Même si les indicateurs restent à des niveaux élevés, leur observation suggère que le pic épidémique de la seconde vague a été franchi», avait souligné Santé publique France (SpF) vendredi matin dans un communiqué accompagnant son point épidémiologique hebdomadaire.