Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Lundi, 290 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés, éclipsant ainsi très facilement la marque de 178 nouvelles infections.
Lundi, 290 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés, éclipsant ainsi très facilement la marque de 178 nouvelles infections.

COVID-19: l'Outaouais enregistre la plus forte hausse par 100 000 habitants au Québec

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La situation épidémiologique continue de s'envenimer en Outaouais, où 290 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés lundi, soit la plus forte augmentation par 100 000 habitants de tout le Québec. Cette hausse marquée peut toutefois s'expliquer – du moins «en partie» – par un rattrapage dans l'analyse des tests de dépistage.

Le record régional de 178 nouveaux cas enregistré mercredi dernier a littéralement été pulvérisé dans le bilan de lundi. Les 290 nouvelles infections rapportées par les autorités représentent une hausse de 63% par rapport au précédent record.

Ces 290 nouveaux cas correspondent à une hausse de 72 nouveaux cas par 100 000 habitants, ce qui classe l'Outaouais au premier rang – et de loin – de toutes les régions sociosanitaires de la province pour la journée de lundi. Au deuxième rang se retrouve la région de Chaudière-Appalaches, avec une hausse de 40,1 cas par 100 000 habitants.

Rattrapage

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a indiqué au Droit lundi avant-midi que «les laboratoires ont fait du rattrapage [dans l'analyse des tests de dépistage], ce qui peut expliquer en partie la hausse soudaine des cas».

Le CISSSO affirme que «80% des tests de dépistage sont en attente d'un résultat depuis moins de 48 heures à l'heure actuelle». «Nous avons effectué beaucoup de rattrapage dans les derniers jours, a ajouté l'organisation. Le délai pour un rendez-vous de dépistage est actuellement de 24 heures.» En ce qui concerne les autres questions soulevées au sujet du dépistage, le CISSSO s'est limité à dire qu'il fera «un état de la situation» en point de presse mardi.

Les plus récentes données de l'INSPQ montrent que le taux de positivité des tests de dépistage effectués dans la région samedi a atteint 12,5%. Le CISSSO a indiqué lundi qu'il effectue en ce moment une moyenne de 1023 tests de dépistage par jour.

Le répit observé dimanche, alors que seulement 59 nouveaux cas avaient été rapportés en Outaouais, n'aura donc pas nécessairement été le signe d'un ralentissement de la transmission de la COVID-19 dans la région.

Pour les sept derniers bilans, la région a enregistré un total de 1041 nouveaux cas, soit une moyenne de 149 par jour. Depuis le début de la pandémie, 9204 cas ont été diagnostiqués en Outaouais, ce qui équivaut à une personne sur 44.

La tendance à la hausse marquée se répercute aussi du côté des unités COVID-19 de l'Hôpital de Hull. Les plus récentes données ministérielles montrent que 51 patients y étaient alités dimanche, comparativement à 45 la veille. Neuf de ces patients sont aux soins intensifs. Les données diffusées lundi par le CISSSO faisaient pour leur part état de 50 hospitalisations COVID, dont trois aux soins intensifs.

Le personnel ne chôme pas non plus à l'urgence de l'Hôpital de Hull - le seul centre hospitalier de la région à avoir des unités pour les patients aux prises avec des complications de la COVID-19. À 16h, lundi, on comptait 37 patients sur civière pour une capacité normale de 25, ce qui représente un taux d'occupation de 148%. Du lot, 16 patients se trouvaient sur une civière de l'urgence depuis plus de 24 heures, dont 13 depuis plus de 48 heures.

Cas actifs

L'Outaouais se retrouve avec plus d'un millier de cas actifs de COVID-19 pour la première fois de la pandémie. Les données diffusées lundi font état de 1024 cas actifs dans la région, une hausse de 153 par rapport à ce qui était observé dimanche. Le record lors de la deuxième vague avait été établi au début janvier, avec 491 cas actifs dans la région.

Aucun sous-territoire n'a été épargné. Les secteurs Hull, Aylmer et Gatineau regroupent 742 cas actifs (+109), tandis qu'il y en a 96 sur le territoire de Papineau (+13), 87 dans les Collines-de-l'Outaouais (+12), 46 dans le Pontiac (+11) et 38 dans la Vallée-de-la-Gatineau (+6).

L'Outaouais affiche désormais un taux de 253,2 cas actifs par 100 000 habitants, soit le troisième plus élevé au Québec, derrière la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

À LIRE AUSSI: Québec déclare près de 1600 nouveaux cas de COVID-19

Aucun sous-territoire n'a été épargné. Les secteurs Hull, Aylmer et Gatineau regroupent 742 cas actifs (+109), tandis qu'il y en a 96 sur le territoire de Papineau (+13), 87 dans les Collines-de-l'Outaouais (+12), 46 dans le Pontiac (+11) et 38 dans la Vallée-de-la-Gatineau (+6).

L'Outaouais affiche désormais un taux de 253,2 cas actifs par 100 000 habitants, soit le troisième plus élevé au Québec, derrière la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

Parmi les cas actifs dans la région se trouvent 55 des 171 détenus de la prison du secteur Hull (une hausse d'un cas par rapport à dimanche), de même que 14 employés de l'établissement (une baisse d'un cas).

Deux nouveaux cas ont par ailleurs été détectés chez des résidents de la résidence privée pour aînés La Belle Époque de Maniwaki. Il reste également 12 cas actifs parmi les personnes hébergées au Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Vigi de l'Outaouais, situé juste à côté de l'Hôpital de Gatineau. Le CISSSO compte de son côté 50 de ses employés parmi les cas actifs dans la région.

Variants

Sur les 16 nouveaux cas de variants de la COVID-19 confirmés par séquençage qui se sont ajoutés lundi pour l'ensemble du Québec, un provient de l'Outaouais. Il s'agit d'un cas de la souche de l'Afrique du Sud, le premier confirmé par séquençage dans la région.

Sur les 1249 cas présomptifs de variants détectés en Outaouais lors d'une première analyse par criblage, 45 ont été confirmés par l'étape subséquente d'analyse par séquençage. Outre le cas du variant sud-africain, il y en a 39 du variant britannique et cinq du Nigéria.

Vaccination

Tout près de 82 000 doses de vaccins contre la COVID-19 ont été administrées en Outaouais jusqu'à présent, une hausse de 3563 par rapport au bilan de dimanche.