Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le gouvernement de l’Ontario a annoncé samedi avoir découvert deux cas du nouveau variant de la COVID-19 qui a été découvert pour la première fois la semaine dernière au Royaume-Uni.
Le gouvernement de l’Ontario a annoncé samedi avoir découvert deux cas du nouveau variant de la COVID-19 qui a été découvert pour la première fois la semaine dernière au Royaume-Uni.

COVID-19: l’Ontario confirme avoir détecté deux cas du nouveau variant

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le gouvernement de l’Ontario a annoncé samedi avoir décelé deux cas du nouveau variant de la COVID-19 qui a été découvert pour la première fois la semaine dernière au Royaume-Uni.

Il s’agit des deux premiers cas de cette nouvelle souche de coronavirus à être détectés au Canada.

Les deux cas ont été décelés chez un couple de Durham qui n’ont pourtant pas d’antécédents de voyage connus. Le couple n’aurait pas eu de contacts à haut risque avec des personnes potentiellement infectées à ce nouveau variant du virus.

Les deux personnes ont été informées et ont immédiatement été placées en isolement, conformément aux protocoles de la santé publique.

Malgré la décision imposée par Ottawa d’interdire les vols en provenance du Royaume-Uni jusqu’au 6 janvier, le gouvernement de Doug Ford indique qu’avec « les voyages internationaux entrants, il n’est pas surprenant d’avoir identifié la nouvelle variante en Ontario ».

« Cela renforce encore la nécessité pour les Ontariennes et Ontariens de rester à la maison autant que possible et de continuer à suivre tous les conseils de santé publique, y compris les mesures de fermeture à l’échelle de la province à compter d’aujourd’hui », a déclaré samedi la médecin hygiéniste en chef associée de l’Ontario, Dre Barbara Yaffe. 

« Le ministère de la Santé de la région de Durham a mené des enquêtes sur les cas et les contacts et l’Ontario travaille en collaboration avec nos homologues fédéraux de l’Agence de la santé publique du Canada », assure-t-elle.

L'Ontario a d'ailleurs amorcé samedi un confinement à l'échelle de la province. Le sud de l'Ontario demeurera confiné pendant 28 jours au minimum. Les régions plus au nord de la province devraient être déconfinées à compter du 9 janvier.

Le gouvernement ontarien demande des mesures plus strictes pour les voyageurs arrivant à l'aéroport Pearson de Toronto.

L’Ontario profite aussi de l’occasion pour réitérer au gouvernement Trudeau sa volonté de mettre en œuvre des tests de dépistage à l’aéroport international Pearson de Toronto.

« Indépendamment du fait que le gouvernement fédéral bénéficie d’un soutien ou non, le gouvernement de l’Ontario est prêt à agir de son propre chef pour mettre en œuvre un programme d’essais dans les aéroports. »

Rappelons que les études épidémiologiques effectuées sur cette nouvelle souche du virus suggèrent qu’il peut se propager plus facilement et plus rapidement. Cependant, aucune preuve n’a été avancée pour le moment que ce variant puisse provoquer des maladies graves. 

« Rien n’indique que les vaccins approuvés par Santé Canada seront moins efficaces contre le nouveau variant », précise le gouvernement ontarien.

Ce variant a maintenant été détecté dans plusieurs pays au-delà du Royaume-Uni, dont notamment plusieurs pays européens et africains.