Seulement quatre nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés vendredi dans l'Est ontarien, portant le total à 787.
Seulement quatre nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés vendredi dans l'Est ontarien, portant le total à 787.

COVID-19: l’Est ontarien retourne en zone «jaune»

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Les mesures plus sévères de la zone «Orange - Restreindre» n’auront finalement duré qu’une semaine dans l’Est ontarien. Le gouvernement Ford a annoncé vendredi que la région du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) bascule de nouveau en zone «Jaune-Protéger» du Cadre d’intervention pour la COVID-19 de la province dès minuit, lundi. 

«Ça ne change pas grand-chose pour les rassemblements, mais il y a moins de restrictions pour les restaurants ou les gyms, par exemple. Ça n’affecte pas tant que ça le public», a précisé le médecin hygiéniste du BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, en point de presse. 

Le 16 novembre dernier, l’Est ontarien avait dû se soumettre à de nouvelles mesures restrictives, parce que la province avait pris sa décision en se basant sur les chiffres de la semaine précédente, précise le BSEO. «J’avais insisté qu’on ne soit pas mis en orange, mais le ministère avait pris sa décision quand [nos chiffres étaient] à la limite.» 

Le médecin avait d’ailleurs martelé toute la semaine qu’il ne s’agissait que d’une question de jours avant que la région ne redescende de palier de couleurs, considérant la courbe stable du nombre de nouveaux cas sur le territoire. 

Depuis plusieurs jours, le BSEO remplissait déjà presque toutes les cases nécessaires pour repasser au niveau d’alerte plus bas. Le Dr Roumeliotis espère maintenant que la région sera en mesure de demeurer en zone «Jaune», car il craint une confusion auprès du public. «Je crois que nous devons être le plus stables possible. La seule direction que j’aimerais prendre c’est d’aller au Vert.» 

Le Dr Paul Roumeliotis

Encore une chute des cas actifs

Seulement quatre nouveaux cas de COVID-19 sont rapportés vendredi, portant le total à 787. Le BSEO enregistre quotidiennement depuis lundi une baisse du nombre de cas actifs sur son territoire. En 24h, ce nombre fait une nouvelle chute vertigineuse vendredi, pour atteindre 103 cas actifs. Il s’agit d’une diminution de 18 cas par rapport à la veille. 

De ces cas actifs, Cornwall en répertorie le plus, avec 36. La ville de Hawkesbury en dénombre quant à elle 19, mais la plupart sont liés à l’éclosion qui fait actuellement rage à la Résidence Prescott et Russell. Dans cet établissement, le nouveau coronavirus a infecté 101 résidents, dont 76 sont considérés comme résolus, et 64 membres du personnel, dont 61 sont actuellement guéris depuis le début de la flambée. 

Aux résidences Russell Meadows et Open Hands, les résultats de la première ronde de dépistage se sont avérés négatifs. Un second dépistage a été prodigué à la résidence Open Hands vendredi, et Russell Meadows devrait suivre la semaine prochaine. «Il semble que tout est stable en ce moment», ajoute le médecin. 

Dans les écoles de la région, seulement deux cas actifs sont répertoriés à l’heure actuelle et une seule flambée est rapportée. «On rapporte seulement les cas positifs qui se sont présentés à l’école en étant potentiellement contagieux. Si on enfant n’était pas à l’école [quand il a été déclaré positif], on ne l’écrit pas dans le rapport», a tenu à préciser le Dr Roumeliotis.  

Toujours six personnes sont hospitalisées pour soigner des symptômes de la maladie, mais personne ne se trouve aux soins intensifs.