Le gouvernement Ford a dévoilé, lundi, les détails de la deuxième étape de son plan de déconfinement pour l’Ontario. 
Le gouvernement Ford a dévoilé, lundi, les détails de la deuxième étape de son plan de déconfinement pour l’Ontario. 

COVID-19: Les rassemblements jusqu’à 10 personnes permis dès vendredi en Ontario

Le gouvernement Ford a dévoilé, lundi, les détails de la deuxième étape de son plan de déconfinement pour l’Ontario. 

Certaines régions, telles que le Grand Toronto, ne pourront pas entamer leur déconfinement en même temps que les autres, puisqu’elles sont plus affectées par la pandémie de COVID-19. 

Ottawa fait partie des régions qui pourront mettre en branle la deuxième étape du plan de déconfinement de la province. 

Or, il sera permis d’augmenter le nombre de rassemblements à dix personnes dans toutes les régions de la province, dès le 12 juin, même celles qui ne sont pas « prêtes » à passer à la prochaine étape. 

Les autorités sanitaires de la province ont écarté la possibilité de mettre en place un système de « bulles familiales » permettant à certaines personnes de se réunir sans être obligées de se tenir à une distance de deux mètres. 

Chaque lundi, le gouvernement Ford réévaluera les régions qui pourront passer à la prochaine étape du déconfinement. Des mises à jour seront publiés de façon hebdomadaire. 

Durant cette étape, justement, les salons de coiffure, de beauté et de tatouage pourront rouvrir. Il ne sera toutefois pas encore permis d’offrir des services directement au visage. 

Les entraîneurs personnels pourront offrir leurs services, mais les salles de gym devront rester fermées. 

Les restaurants ne pourront pas laisser les clients consommer à l'intérieur du bâtiment, mais le service aux tables pourra être offert à l’extérieur, sur les terrasses. Les clients et le personnel devront continuer la distanciation physique.

La province permettra aussi aux régions qui sont prêtes de rouvrir les bibliothèques, centres communautaires, musées, aquariums et les zoos, entre autres. 

Les centres d’achats auront aussi l’autorisation de déverrouiller leurs portes pour y accueillir des clients. 

Les cinémas et les parcs aquatiques font partie des secteurs qui devront restés fermés encore un moment.

Pour ce qui est de la création artistique, les plateaux de tournage pourront notamment reprendre leurs activités. Les personnes présentes devront toutefois garder une distance de deux mètres tout au long du tournage et des activités. 

Les piscines publiques pourront également rouvrir, mais les responsables devront interdire l’accès aux différentes structures comme les glissades. 

Les activités extérieures où les participants ont peu ou pas du tout de contacts,telles que le paintball ou le mini-golf, pourront reprendre. Les sports d’équipe extérieurs seront aussi permis. 

L’accès aux structures de jeux dans les parcs demeurera interdite pour l’instant. 

La province interdira, jusqu’au 31 août, les évictions commerciales pour les petites et moyennes entreprises qui ont du mal à payer leur loyer en raison de la COVID-19, a aussi annoncé le premier ministre Doug Ford en conférence de presse, lundi. 

Le gouvernement Ford dévoilera éventuellement plus de détails à propos des garderies et des camps d’été, de projets pilotes en éducation postsecondaire et des transports en commun, notamment. 

L’Ontario rapporte 243 nouveaux cas de COVID-19.

La COVID-19 en Ontario, lundi

L’Ontario a enregistré 243 nouveaux cas de COVID-19, lundi, portant le total du nombre de cas à 30 860. 

En tout, on dénombre 2 450 décès, soit 24 nouveaux décès depuis dimanche. Parmi ceux-ci, 1 575 résidents et cinq employés de foyers de soins de longue durée. 

En revanche, le pourcentage de personnes considérées comme étant guéries en province se rapproche de 80 %. 

Par ailleurs, le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-18 est à la baisse en Ontario (603 hospitalisations, dimanche). Parmi les personnes hospitalisées, 118 étaient aux soins intensifs, et 81 sous respirateur. 

La province n’a pas réussi à atteindre sa cible de dépistage des 16 000 tests quotidiens, avec seulement 15 357 tests effectués dimanche. Les laboratoires peuvent en analyser 20 000, chaque jour.