COVID-19: le nombre d'hospitalisations devrait «continuer d'augmenter» en Outaouais [PHOTOS]

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Avec un total de 180 cas confirmés de COVID-19 sur son territoire, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) s'attend à voir le nombre d'hospitalisations augmenter.

La région a enregistré mardi huit nouveaux cas de COVID-19, qui s'ajoutent aux 172 qui avaient déjà été confirmés lundi. Aucun décès lié au nouveau coronavirus n'est à déplorer en Outaouais jusqu'à présent.

Douze patients sont hospitalisés en raison de complications, soit un de moins que lundi. Il y a encore quatre personnes aux soins intensifs.

«Ces gens-là, leur condition de santé est stable malgré [le fait] qu'ils sont à l'unité de soins ou aux soins intensifs, a précisé la présidente-directrice générale du CISSSO, Josée Filion. Leur condition de santé est quand même relativement bonne dans le contexte.»

La courbe suivie dans la région depuis le début de la pandémie laisse toutefois entrevoir un plus grand besoin pour soigner des gens aux prises avec des complications.

«Si on se fie à la tendance des dernières semaines, les besoins au niveau de l’hospitalisation risquent de continuer d'augmenter», a mentionné Mme Filion, lors d'un point de presse virtuel tenu mardi après-midi.

Alors qu'il y a actuellement 20 lits au centre désigné de COVID-19 aménagé au troisième étage de l'Hôpital de Hull, Mme Filion assure que le CISSSO est prêt pour recevoir «un grand nombre» de patients supplémentaires si le besoin se présente.

Au sein de son personnel, le CISSSO comptait mardi 17 employés infectés, un nombre qui n'a donc pas changé depuis lundi. Parmi les employés ayant contracté la COVID-19 se trouvent deux membres du personnel travaillant au Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) La Petite-Nation, où une éclosion touche présentement sept résidents.

À LIRE AUSSI: Sept usagers et deux employés atteints de la COVID-19 au CHSLD de la Petite-Nation

> Des proches de résidents du CHSLD de la Petite-Nation applaudissent la réaction rapide du CISSSO

Le CISSSO a par ailleurs révélé que dans le but de libérer des lits de courte durée , 43 patients de la région ont été transférés d'un hôpital vers un CHSLD au cours des dernières semaines. Il n'a toutefois pas été précisé quels sont les CHSLD concernés. De tels transferts ont pris fin jeudi dernier, à la grandeur du Québec, en raison des éclosions observées dans plusieurs CHSLD.

La directrice du soutien à l'autonomie des personnes âgées du CISSSO, Judith Daoust, a fait savoir que la région ne compte aucun CHSLD dans la liste des établissements où la situation est jugée critique par le gouvernement du Québec.

125 membres des Forces armées iront aider dans les CHSLD. 

Résidences pour aînés

Judith Daoust souligne par ailleurs que de l'accompagnement est effectué auprès de la soixantaine de résidences pour personnes âgées (RPA) du milieu privé que compte la région «afin de bien les guider dans les mesures de protection à mettre en place».

En ce qui concerne les RPA du Groupe Katasa en sol gatinois, qui a fait les manchettes en raison de la trentaine de décès survenus ces dernières semaines au CHSLD privé Herron de Dorval, le CISSSO est allé «valider le mieux-être» des résidents au courant de la fin de semaine. Dans la région, l'entreprise gatinoise possède la Résidence de l'Île, le Village Riviera et Le District.

«En ce qui nous concerne, jusqu'à présent, nous ne sommes pas inquiets», a mentionné Mme Daoust. Cette dernière a souligné qu'il y a «une excellente collaboration» avec l'entreprise Katasa, avec qui la communication est «fluide».

Le nombre de cas de COVID-19 par territoire en Outaouais.