Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le virus a causé trois décès supplémentaires dans la région. La COVID-19 est à l'origine de la perte de 136 vies en Outaouais jusqu'à présent.
Le virus a causé trois décès supplémentaires dans la région. La COVID-19 est à l'origine de la perte de 136 vies en Outaouais jusqu'à présent.

COVID-19: la situation demeure «très fragile» en Outaouais 

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est reparti à la hausse mardi en Outaouais, où trois autres décès associés au virus ont été déplorés. La situation demeure donc «très fragile» selon les autorités régionales de santé publique.

Alors qu'une hausse relativement faible de 18 nouveaux cas avait été rapportée lundi dans la région, le bilan de mardi fait état de 44 nouvelles infections à la COVID-19 détectées en Outaouais. Pour les sept derniers bilans régionaux, la moyenne se situe à 48 nouveaux cas par jour.

La directrice régionale de la santé publique, la Dre Brigitte Pinard, a souligné mardi que pour la période du 3 au 9 janvier, l'Outaouais a connu sa pire semaine depuis le début de la pandémie au chapitre du nombre de nouveaux cas rapportés, avec un total de 359 diagnostics. Ces cas confirmés ont aussi généré «un nombre record de contacts étroits», soit «près de 600 personnes» qui ont dû s'isoler de manière préventive pour 14 jours.

La Dre Pinard estime qu'avec «tendance à la hausse marquée» actuellement observée, la situation est «très fragile dans la région». Les enquêtes épidémiologiques ont par ailleurs révélé «qu'il y a eu de la transmission pendant la période des Fêtes» de manière «quand même assez importante» en Outaouais, notamment lors de rassemblements familiaux.

Les autorités espèrent maintenant que les nouvelles consignes provinciales – comme l'imposition d'un couvre-feu de 20h à 5h – permettront de freiner la propagation du virus.

Depuis le début de la pandémie, 5356 personnes ont reçu un diagnostic de COVID-19 en Outaouais, ce qui représente une personne sur 76.

Le virus a causé trois décès supplémentaires dans la région. La COVID-19 est à l'origine de la perte de 136 vies en Outaouais jusqu'à présent, dont 103 depuis le début de la deuxième vague.

Deux des trois plus récentes victimes du virus de l'Outaouais demeuraient à domicile, tandis que l'autre restait au Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Vallée-de-la-Lièvre. Il s'agit du quatrième décès causé par la COVID-19 dans ce CHSLD du secteur Buckingham, où une éclosion a infecté une vingtaine d'usagers jusqu'à présent.

Vingt-deux patients se trouvaient mardi dans les unités COVID-19 de l'Hôpital de Hull (une baisse de quatre par rapport à lundi), dont deux aux soins intensifs (stable).

À LIRE AUSSI: COVID-19: Un patient de la région de Montréal transféré au CISSSO

Vaccination

Les données ministérielles diffusées mardi montrent par ailleurs que le nombre de doses de vaccin contre la COVID-19 administrées en Outaouais est demeuré inchangé par rapport à la veille, à 3581. La Dre Carol McConnery, médecin-conseil à la direction de santé publique de l'Outaouais, a fait savoir que «100% des doses» reçues dans un premier temps ont été administrées, soit environ 500 à des résidents de CHSLD et quelque 3000 à des travailleurs de la santé.

Une livraison de 2000 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech est arrivée mardi en Outaouais. Cela permet au CISSSO de relancer la vaccination, cette fois à partie de l'Hôpital de Papineau, dans le secteur Buckingham.

Un autre lot de 600 doses du vaccin de Moderna devrait arriver cette semaine dans la région. Le CISSSO s'attend à avoir terminé la vaccination «de l'ensemble des usagers en CHSLD» de son territoire «d'ici sept à dix jours», a mentionné la Dre McConnery.

Des livraisons supplémentaires sont déjà prévues pour la région, soit 2000 doses qui doivent arriver la semaine prochaine au CHSLD Lionel-Émond, et 2000 autres attendues la semaine du 25 janvier.

Cas actifs

Les autorités ont rapporté mardi une hausse de 14 cas actifs en Outaouais, pour un total de 444. Les secteurs Hull, Aylmer et Gatineau comptent 274 personnes infectées (une augmentation de 19 par rapport à lundi), tandis qu'il y en a 85 sur le territoire de Papineau (-6), 55 dans la Vallée-de-la-Gatineau (stable), 26 dans les Collines-de-l'Outaouais (+3) et moins de cinq dans le Pontiac (stable). Sur l'ensemble des personnes actuellement infectées par la COVID-19 dans la région, 86 sont des employés du CISSSO.

La Dre Pinard a indiqué mardi qu'une trentaine d'éclosions sont actives dans la région, la moitié en milieux de soins ou d'hébergement, l'autre dans des milieux de travail.

Les données du CISSSO publiées mardi montrent que le nombre de cas actifs est demeuré stable ou est à la baisse dans tous les milieux de soins ou de vie de la région touchés par des éclosions, et qu'il n'y a plus aucun résident infecté au Village Riviera.

  • CHSLD Vallée-de-la-Lièvre  : 19 cas actifs
  • Centre hospitalier Pierre-Janet  : 8 cas actifs
  • CHSLD La Petite-Nation  : 8 cas actifs
  • Campus 3  : 7 cas actifs
  • CHSLD de Gracefield  : 6 cas actifs
  • Cité-Jardin  : 6 cas actifs
  • Résidences de la Gappe  : 5 cas actifs
  • Hôpital de Hull  : 3 cas actifs
  • Le Monastère  : 1 cas actif
  • Domaine Notre-Dame  : 1 cas actif
  • Manoir Le Buckingham  : 1 cas actif
  • CHSLD Lionel-Émond  : 1 cas actif
  • CHSLD – Hôpital de Papineau  : 1 cas actif

À LIRE AUSSI: Hôpitaux: «Les impacts se feront sentir plusieurs mois, voire des années» [VIDÉOS]