Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le nombre de cas actifs dans la région est maintenant bien au-dessus de 800, tandis que le taux de positivité des tests de dépistage frôle désormais les 20%.
Le nombre de cas actifs dans la région est maintenant bien au-dessus de 800, tandis que le taux de positivité des tests de dépistage frôle désormais les 20%.

COVID-19: hausse des cas actifs et du taux de positivité en Outaouais

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Cent soixante-cinq nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés jeudi en Outaouais, soit à peine 13 de moins que le record de 178 établi la veille. Le nombre de cas actifs dans la région est maintenant bien au-dessus de 800, les hospitalisations continuent de grimper et le taux de positivité des tests de dépistage frôle désormais les 20%.

Bien que le nombre de nouveaux cas enregistrés en Outaouais dans le bilan de jeudi soit inférieur à celui observé la veille, la situation reste préoccupante.

Les plus récentes données de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) montrent qu'en date de mardi, 18,4% des tests de dépistage du virus effectués dans la région se sont avérés positifs.

Pour les sept derniers bilans, un total de 933 cas ont été rapportés dans la région, ce qui représente une moyenne de 133 par jour. À la mi-février, on en comptait seulement une quinzaine par jour. Depuis le début de la pandémie, un total de 8593 cas de COVID-19 ont été détectés en Outaouais, ce qui équivaut à une personne sur 47.

La directrice régionale de la santé publique, la Dre Brigitte Pinard, avait indiqué mercredi que les autorités cherchent à «regagner le contrôle de la situation», qui force une nouvelle vague de délestage dans les hôpitaux de l'Outaouais.

Jeudi après-midi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a indiqué qu'il faut encore attendre de 24 à 48 heures pour un rendez-vous de dépistage de la COVID-19, tandis qu'il faut ajouter à cela une moyenne de trois à quatre jours d'attente pour obtenir un résultat, avec une «très petite proportions» des analyses qui sont encore en attente depuis cinq jours ou plus. De l'autre côté de la rivière des Outaouais – les patients du Québec peuvent se faire dépister à Ottawa –, les résultats sont généralement obtenus dans les 24 heures suivant le test.

À LIRE AUSSI: Dépistage: des délais «inacceptables» en Outaouais

Mesures d'urgence

Gatineau et la Municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l'Outaouais sont encore visées par des mesures spéciales d'urgence ayant forcé la fermeture des écoles et des commerces non essentiels, de même que le retour au couvre-feu dès 20h. Le premier ministre François Legault a annoncé jeudi que ces mesures sont prolongées jusqu'au dimanche 18 avril inclusivement, alors qu'elles devaient initialement prendre fin le 12 avril.

À LIRE AUSSI: Mesures d'urgence prolongées à Gatineau [VIDÉO]

­> Masque obligatoire à l'extérieur avec des gens d'autres bulles

De tous les actifs dans la région, 62 sont des employés du CISSSO, une hausse de neuf par rapport à ce qui était rapporté mercredi.

Hospitalisations

Aucun des neuf nouveaux décès causés par la COVID-19 déplorés jeudi pour l'ensemble du Québec n'est survenu en Outaouais, où la pandémie a fait 175 victimes jusqu'à présent. La pression se fait toutefois de plus en plus forte sur le réseau hospitalier de la région.

Les données ministérielles publiées jeudi avant-midi font état de 44 hospitalisations COVID à l'Hôpital de Hull, soit trois de plus que dans le bilan de la veille. Du lot, dix patients sont aux soins intensifs.

Le CISSSO rapportait de son côté 42 hospitalisations COVID mercredi après-midi, dont cinq aux spins intensifs.

Cas actifs

Le bilan de jeudi montre un total de 863 cas actifs de COVID-19 en Outaouais, un sommet depuis le début de la pandémie. Des hausses sont observées par rapport au bilan de la veille dans tous les sous-territoires de la région, à l'exception de la Vallée-de-la-Gatineau.

Les secteurs Hull, Aylmer et Gatineau regroupent maintenant 646 cas actifs (+56), tandis qu'il y en a 95 sur le territoire de Papineau (+8), 72 dans les Collines-de-l'Outaouais (+7), 27 dans le Pontiac (+2) et 14 dans la Vallée-de-la-Gatineau (–1).

Au total, on compte 213,4 cas actifs par 100 000 habitants en Outaouais, ce qui représente le troisième taux le plus élevé de la province, derrière la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches.

Variants

Seulement six nouveaux cas de variants confirmés par séquençage se sont ajoutés jeudi au bilan provincial. L'un d'entre eux vient de l'Outaouais et il s'agit de la souche britannique.

Sur les 979 cas présomptifs de variants ayant été détectés en Outaouais après une première analyse par criblage, on en compte donc désormais 44 confirmés par séquençage, soit 39 de la souche du Royaume-Uni et cinq de la souche du Nigéria.

La Dre Pinard avait fait savoir, mercredi, que plus de la moitié des cas de COVID-19 diagnostiqués en Outaouais sont actuellement des cas présomptifs de variants.

Vaccination

Un total de 66 612 doses de vaccins contre la COVID-19 ont été administrés en Outaouais jusqu'à présent, une hausse de 3623 par rapport au bilan de mercredi.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais a lancé la vaccination sans rendez-vous, jeudi matin, pour les personnes de 55 ans et plus souhaitant recevoir le vaccin AstraZeneca.

Plus de détails à venir

***

À LIRE AUSSI: