Dans la dernière semaine, en moyenne, 210 tests de dépistage à la COVID-10 ont été faits par jour, en Outaouais.
Dans la dernière semaine, en moyenne, 210 tests de dépistage à la COVID-10 ont été faits par jour, en Outaouais.

COVID-19: des résultats de tests se font attendre en Outaouais

De « sept à dix jours » en avril, le délai moyen d’obtention d’un résultat après un test de dépistage de COVID-19 en Outaouais a chuté à « cinq à sept jours » — mais certains citoyens voient leur patience mise à rude épreuve, alors qu’ils restent sans nouvelles après huit jours ou plus.

Le mercredi 15 juillet, Céline (nom fictif) a commencé à ressentir des symptômes semblables à ceux de la grippe. Par précaution, la résidente d’Aylmer est allée faire un test le jour même à la clinique temporaire située au centre communautaire Le Baron, dans le secteur Gatineau.

Le lendemain de son évaluation, l’état de santé de Céline est revenu à la normale — mais jeudi, encore en attente d’un appel huit jours plus tard, elle était toujours contrainte de se confiner chez elle. D’autres lecteurs ont contacté Le Droit au sujet de situations semblables.

Céline habite avec son mari et sa fille, qui eux, n’ont aucun symptôme. « C’est angoissant. C’est stressant. C’est comme si notre vie était sur pause, a laissé tomber la sexagénaire. Ma fille déménage la semaine prochaine. Il y a des commissions à faire, on n’a pas le choix. Je devais aussi garder mon petit-fils cette semaine, mais mon fils a dû trouver un autre arrangement… »

Céline a soupiré. « C’est comme si on avait recommencé le confinement d’il y a trois mois. »

En quête d’une réponse, elle a tenté d’appeler la Ligne d’information du gouvernement du Québec destinée à la population sur la COVID‑19, en vain : les agents lui ont répondu qu’ils n’avaient aucune information sur les résultats de tests. Du côté du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), on l’a renvoyée vers… le même numéro.

« Je me sens découragée, a-t-elle soufflé. Je sais qu’il y a des gens qui sont dans des situations pires que la mienne, mais je trouve déplorable qu’ils jouent avec les nerfs des gens. »

« En Colombie-Britannique et en Alberta, ils ont un système informatisé. Dès que le résultat est négatif, on reçoit un texto ou un appel automatisé. Ici, ils ont dit que ce serait un appel, mais même quand on va se faire tester, ils donnent très peu d’indications sur la procédure. Ce ne sont pas les plus communicants… »


« C’est angoissant. C’est stressant. C’est comme si notre vie était sur pause »
Céline *nom fictif

Le CISSSO doublera sa capacité d’analyse

En Outaouais, la grande majorité des tests sont analysés au laboratoire du CISSSO situé à Gatineau. Sa capacité de traitement est actuellement de 225 échantillons par jour. Le laboratoire fonctionne 16 heures sur 24.

Dans la dernière semaine, en moyenne, 210 tests ont été faits par jour. Mais il s’agit d’une moyenne, a nuancé la directrice des services multidisciplinaires et à la communauté pour le CISSSO, Ann Rondeau. « Ça varie d’une journée à l’autre, et même d’une heure à l’autre », explique-t-elle. Lorsqu’il reçoit trop d’échantillons, le laboratoire les étudie le lendemain ou envoie ses surplus pour analyse à Montréal, ce qui allonge le processus de 24 à 48 heures.

En août, le CISSSO recevra une deuxième machine d’analyse de tests de COVID-19, ce qui lui permettra de doubler sa capacité actuelle et d’examiner 450 prélèvements par jour.

Mme Rondeau souligne qu’en général, « lorsqu’il y a des résultats positifs, les résultats sont communiqués plus rapidement ».  

Si une personne reste sans nouvelles après sept jours, indique Ann Rondeau, elle peut contacter le bureau du commissaire aux plaintes au 819 771-4179.