Les escouades visiteront les restaurateurs afin de leur rappeler que les règles sanitaires ne sont pas facultatives.
Les escouades visiteront les restaurateurs afin de leur rappeler que les règles sanitaires ne sont pas facultatives.

COVID-19: des escouades de sensibilisation dans les restaurants et les rues de Québec

EXCLUSIF / La Direction de la santé publique enverra des équipes formées dans les restaurants et lieux publics afin de sensibiliser la population au respect des consignes sanitaires, tels le port du masque et la distanciation physique de deux mètres.

Les escouades sont composées d’employés de santé et sécurité au travail du CIUSSS de la Capitale-Nationale. Elles visiteront les restaurateurs afin de leur rappeler que les règles sanitaires ne sont pas facultatives. 

«On a remarqué que certains ont des difficultés à la mise en place des mesures, on a le souci de les soutenir. Particulièrement les restaurants, dans un objectif de prévention et de sécurité pour les travailleurs», exprime Julie Lizotte, cheffe de service en santé au travail à la Direction de la santé publique.

Composées de deux à quatre personnes, les équipes ont le principal mandat d’informer et de sensibiliser. Elles aideront les employeurs à se conformer aux obligations de la santé publique. Pas question de faire la chasse aux sorcières, le but n’est pas de dénoncer les personnes ou commerces qui ne respectent pas les consignes.

«Comme on arrive avec l’objectif de les soutenir dans l’application des mesures, de façon générale, on va être bien reçus, on n’est pas là pour faire de la dénonciation. Je m’attends à ce que la majorité des milieux reçoivent nos escouades dans le respect», note Mme Lizotte.

Les escouades seront d’abord envoyées sur les artères achalandées de la ville; Grande Allée, l'avenue Maguire, la rue Saint-Joseph et le chemin Saint-Louis. Ils y visiteront principalement les établissements de restauration.

À LIRE AUSSI: Restaurants «délinquants»: quelles sont les conséquences? 

Dans un second temps, les escouades se dirigeront aussi dans les centres commerciaux, les plaines d’Abraham, les plages et différents lieux achalandés. 

«Des hygiénistes dentaires du réseau ont aussi été libérées pour faire d’autres équipes. Elles amènent une belle complémentarité à nos équipes de santé au travail. On expliquera notamment la façon dont la contamination se produit, ça permet aux gens de comprendre l’importance du port de l’équipement, il protège soi-même et les autres», ajoute aussi Julie Lizotte.

Les employés de santé au travail couvriront donc le volet des restaurateurs, alors que les hygiénistes dentaires s’adresseront à la population en général. Les équipes parleront notamment des bonnes pratiques d’hygiène respiratoire, du port du masque et des bienfaits de la distanciation.

«Ultimement, on espère que ça freine la transmission. Tant les travailleurs que la population qui fréquente leurs installations doivent adhérer aux mesures pour prévenir la contamination», termine Mme Lizotte.

Depuis les derniers jours, on remarque plusieurs dénonciations dans la région de Québec, certains citoyens montrent du doigt les restaurants qui ne respectent aucune consigne sanitaire. Rappelons que la CNESST ou le MAPAQ sont dans le droit de remettre les amendes et avertissements nécessaires pour tout comportement qui n’est pas jugé sécuritaire pour les clients ou les travailleurs.

Les policiers peuvent aussi intervenir lors d’événements s’ils jugent que les consignes du gouvernement ne sont pas respectées, comme ils le faisaient auprès des citoyens en période de confinement. 

La Ville de Montréal a aussi annoncé lundi qu’elle souhaite rendre obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics fermés.