Aucun nouveau cas positif de la COVID-19 n’a été déclaré au cours du week-end dans l’Est ontarien, n’a apporté lundi le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO).
Aucun nouveau cas positif de la COVID-19 n’a été déclaré au cours du week-end dans l’Est ontarien, n’a apporté lundi le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO).

COVID-19: Aucun nouveau cas dans l’Est ontarien

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Aucun nouveau cas positif de la COVID-19 n’a été déclaré au cours du week-end dans l’Est ontarien, n’a apporté lundi le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO).

Il s’agit de la troisième journée consécutive sans nouveau cas dans la région, portant le total à 180. Un seul cas avait été rapporté vendredi, «quelqu’un [des Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry] qui travaille à Ottawa», a tenu à préciser le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, en point de presse. Quatre cas demeurent donc actifs sur le territoire du Bureau. «Les chiffres régionaux sont vraiment encourageants. Ce sont les cas communautaires qui vont dicter ce qu’on doit faire et ce qu’on ne doit pas faire.»

Le Dr Roumeliotis a également souligné travailler continuellement avec les conseils scolaires pour préparer activement le retour en classe qui approche à grands pas. «Souvent on me demande si on va avoir une deuxième vague. Je ne peux pas vous dire si ce sera une grosse vague, mais on va avoir des cas.»

Peu de réponses pour un centre de dépistage dans l’est d’Ottawa

Par ailleurs, toujours impossible de savoir si un possible nouveau centre de dépistage ouvrira ses portes près des quartiers Cumberland ou Orléans, dans l’est d’Ottawa. Le Dr Roumeliotis a cependant indiqué que des pourparlers ont présentement lieu afin d’ouvrir un autre centre pour permettre aux gens un peu plus à l’est de se faire dépister. «Ils sont en train de convertir l’hôtel Hampton Inn en centre de dépistage, près de la 417. Je n’ai pas de date, mais ça s’en vient.» Ce nouveau centre serait cependant encore bien loin des quartiers ciblés et ne réglerait pas nécessairement les problèmes d’engorgement des autres établissements situés à Ottawa ou dans l’Est ontarien.

Questionnés de nouveau à savoir si Cumberland ou Orléans auraient bientôt droit à leur centre, Santé publique Ottawa a référé Le Droit à l’Hôpital général d’Ottawa, qui, pour sa part, n’a pas répondu à la demande.