Les activités du camp de jour du Centre communautaire Foster Farm d’Ottawa sont suspendues pendant au moins 14 jours, après qu’un employé ait contracté la COVID-19.
Les activités du camp de jour du Centre communautaire Foster Farm d’Ottawa sont suspendues pendant au moins 14 jours, après qu’un employé ait contracté la COVID-19.

COVID-19: activités suspendues dans un camp de jour d'Ottawa

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Les activités du camp de jour du Centre communautaire Foster Farm d’Ottawa sont suspendues pendant au moins 14 jours, après qu’un employé ait contracté la COVID-19.

Les activités du camp de jour du Centre communautaire Foster Farm d’Ottawa sont suspendues pendant au moins 14 jours, après qu’un employé ait contracté la COVID-19.

Rappelons que le week-end dernier, un employé du camp a reçu un résultat positif à un test de dépistage. Aucun autre cas confirmé du virus n’a été répertorié depuis parmi les employés et les enfants qui fréquentent l’endroit, indique dans une note interne le directeur général des services récréatifs, culturels et des installations, Dan Brisebois.

«Une éclosion est déclarée dans un établissement lorsqu’on y identifie un cas actif de COVID-19, explique M. Brisebois. Afin de prévenir une plus importante transmission du virus, des mesures préventives sont en vigueur.»

La suspension des activités du camp pendant 14 jours est la principale des mesures adoptées par la Ville d’Ottawa. Les gens qui ont eu des contacts rapprochés avec l’employé infecté par le nouveau coronavirus seront également fortement encouragés à se placer en isolement pendant deux semaines.

Le médecin-chef adjoint de Santé publique Ottawa (SPO), Brent Moloughney, a indiqué mercredi que malgré la situation au Centre communautaire Foster Farm, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour la sécurité des employés et des enfants dans les camps de jour municipaux.

«C’est simplement la réalité de vivre avec la COVID-19 dans notre communauté et de rouvrir l’économie, explique le Dr Moloughney. Nous savions que c’était probable que nous allions avoir un cas, comme c’est le cas ici.»

Santé publique Ottawa rapporte 16 nouvelles infections à la COVID-19 mercredi.

16 nouveaux cas

Le nombre quotidien de résultats positifs à un test de dépistage connaît un nouveau bond dans la capitale fédérale mercredi. SPO a répertorié 16 nouveaux cas confirmés au cours des 24 dernières heures.

Après avoir servi un «avertissement clair» à la population d’Ottawa il y a plus de deux semaines, le médecin-chef adjoint de SPO se dit encouragé de voir le nombre quotidien de nouveaux cas confirmés du virus diminuer. Brent Moloughney réitère toutefois que les résidents de la capitale fédérale ne sont pas sortis du bois.

«Il y a des raisons d’être optimistes, mais il est trop tôt pour dire avec certitude que le message a été bien entendu, soutient le Dr Moloughney. On doit continuer nos efforts pour réduire la transmission et ça passe par les méthodes-clés, soit la distanciation physique, le port du masque, se laver les mains régulièrement et rester à la maison lorsqu’on est malade.»

Le nombre de cas actifs connus est également en hausse, passant de 196, mardi, à 207 mercredi. De ce nombre, 13 personnes sont actuellement hospitalisées, dont une qui se trouvent aux soins intensifs.

L’éclosion à la maison de retraite Redwoods est terminée, déclare SPO dans sa mise à jour épidémiologique de mercredi.

Il reste toutefois 12 éclosions en cours dans des établissements d’Ottawa, soit aux foyers de soins de longue durée Résidence Élisabeth-Bruyère, Carleton Lodge et St Patrick’s, aux maisons de retraite, Manoir Billingswood, Waterford et Communauté de retraite Oakpark, ainsi qu’aux services de garde Children’s Village, La Clémentine (école Michel Dupuis), Grandir Ensemble, Renée Tassé, Metcalfe Home Daycare et Pinecrest Queensway.

Éclosion dans un refuge familial

Trois familles d’un refuge pour familles d’Ottawa ont été placées en isolement après qu’un membre de chaque famille eut été testé positif à la COVID-19, a annoncé mercredi le département des services sociaux de la Ville.

Cette éclosion est survenue au Carling Family Shelter où résident 16 familles présentement. Le centre d’hébergement a une capacité de 44 familles. Plusieurs ont été déplacées dans des hôtels et motels au début de la pandémie afin de créer une distanciation.

Toutes les familles qui continuent d’habiter au centre d’hébergement ont été avisées par Santé publique Ottawa qu’elles doivent se placer en quarantaine dans leur unité jusqu’au 18 août.

Les cas de COVID-19 au Carling Family Shelter étaient les premiers déclarés depuis le début de la pandémie, a indiqué la responsable des services sociaux à la Ville d’Ottawa, Donna Gray.