Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Santé publique de l’Est ontarien a dressé un portrait positif de la situation épidémiologique régionale jeudi, alors qu’aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été rapporté sur le territoire depuis le dernier bilan.
La Santé publique de l’Est ontarien a dressé un portrait positif de la situation épidémiologique régionale jeudi, alors qu’aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été rapporté sur le territoire depuis le dernier bilan.

COVID-19 : aucun nouveau cas dans l’Est ontarien

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La Santé publique de l’Est ontarien a dressé un portrait positif de la situation épidémiologique régionale jeudi, alors qu’aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été rapporté sur le territoire depuis le dernier bilan.

Le nombre de cas actifs a diminué de deux cas, signifiant que 12 personnes sont toujours porteuses du virus dans la région. Le nombre d’hospitalisations aussi est à la baisse. La plus récente mise à jour a répertorié quatre personnes qui occupent un lit en centre hospitalier pour soigner des symptômes de la COVID-19, dont trois se trouvent aux soins intensifs. 

Pour sa part, le bilan des décès demeure stable, avec toujours 107 victimes décédées des suites du virus. 

Même si la situation s’améliore de plus en plus dans la région depuis les dernières semaines, le médecin hygiéniste au Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO), le Dr Paul Roumeliotis, a demandé à la population de continuer d’être vigilants. «On ne veut pas reculer. C’est très important», a-t-il indiqué, en précisant qu’il faut continuer d’avancer dans la campagne de vaccination pour donner le moins de chance possible au variant Delta de la maladie. «On n’en a pas dans notre région, mais ça pourrait rentrer et la transmission est beaucoup plus facile.»

Bilan de la vaccination

Près de 79% des résidents de l’Est ontarien ont roulé leur manche au moins une fois pour recevoir une dose de l’un des vaccins contre la COVID-19 autorisés au Canada. Ce pourcentage représente plus de 131 000 doses administrées depuis le début de la campagne de vaccination massive. «On va être à 80% d’ici samedi», a ajouté le médecin. 

Par ailleurs, le BSEO a également annoncé l’ajout de cliniques de vaccination additionnelles en juin dans la région afin de répondre à la forte demande de vaccination. Ces cliniques auront lieu le 13 juin à Casselman, le 14 juin à Cornwall et le 16 juin à Rockland. 

«Nous voulons que les gens soient vaccinés le plus rapidement possible. Nous sommes conscients du variant Delta, mais le vaccin c'est vraiment notre ticket pour un automne et un hiver beaucoup plus normaux qu'auparavant. Ce ne sera pas 100% normal, je ne peux pas le garantir, parce que nous vivrons toujours dans une pandémie, nous aurons toujours des hauts et des bas, mais ce sera beaucoup plus normal», a conclu le Dr Roumeliotis.