L’épidémie de nouveau coronavirus a fait 917 morts supplémentaires au Royaume-Uni, portant à 9875 le nombre total de personnes décédées à l’hôpital.
L’épidémie de nouveau coronavirus a fait 917 morts supplémentaires au Royaume-Uni, portant à 9875 le nombre total de personnes décédées à l’hôpital.

Coronavirus: près de 10 000 morts au Royaume-Uni

LONDRES — L’épidémie de nouveau coronavirus a fait 917 morts supplémentaires au Royaume-Uni, portant à près de 10 000 le nombre total de décès dû à la maladie, a annoncé samedi le ministère de la Santé.

Au total, 9875 patients malades du nouveau coronavirus sont morts à l’hôpital, selon le bilan quotidien dressé par le ministère. Parmi les nouveaux décès recensés se trouve un enfant de 11 ans, a précisé dans un communiqué séparé la branche anglaise du NHS, le service de santé public britannique.

Par ailleurs, 5234 personnes supplémentaires ont été testées positives au Covid-19, portant à 78 991 leur nombre total au Royaume-Uni.

Les autorités sanitaires s’inquiètent dès lors du respect des mesures de confinement face au beau temps prévu pour le weekend de Pâques.

«Aussi chaud que soit le temps, aussi tentant soit votre parc ou votre plage, il faut que tout le monde reste chez soi», a martelé vendredi le ministre de la Santé Matt Hancock. «Parce que dans les hôpitaux du pays, les personnels du service public de santé se battent jour et nuit pour permettre aux personnes désespérément malades de respirer».

Le pays, qui avait tardé à suivre ses voisins en termes de confinement, est désormais l’un des plus violemment touchés en Europe. L’épidémie n’a pas épargné les sommets de l’État, amenant le premier ministre Boris Johnson à être hospitalisé en soins intensifs lundi.

Diagnostiqué positif au Covid-19 fin mars, Boris Johnson est à ce jour le seul chef de gouvernement d’une grande puissance à avoir été contaminé par la virus. C’est le chef de la diplomatie, Dominic Raab, qui assure l’intérim en son absence.

Le dirigeant conservateur de 55 ans est depuis sorti des soins intensifs et a été placé jeudi «sous surveillance étroite pendant la phase initiale de sa guérison». Il «continue de faire de très grands progrès», a affirmé samedi un porte-parole.