La police de Gatineau a donné 50 «contraventions COVID» pour des rassemblements illégaux depuis la mise en vigueur du décret ministériel sur l’urgence sanitaire du 13 mars.
La police de Gatineau a donné 50 «contraventions COVID» pour des rassemblements illégaux depuis la mise en vigueur du décret ministériel sur l’urgence sanitaire du 13 mars.

50 «contraventions COVID» à Gatineau

La police de Gatineau a donné 50 «contraventions COVID» pour des rassemblements illégaux depuis la mise en vigueur du décret ministériel sur l’urgence sanitaire du 13 mars.

Les montants des contraventions vont de 1000$ à 6000$ pour regroupement illégal.

Dans les 14 jours derniers jours, ce sont 24 contraventions qui ont été remises à des contrevenants réunis en groupes.

La porte-parole du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG), Andrée East, confirme par ailleurs que deux contraventions ont été données à des citoyens ayant effectué un déplacement jugé non essentiel.

À Ottawa, les agents des règlements municipaux ont donné une centaine de contraventions aux citoyens qui flânent dans un parc municipal ou qui font partie d’un groupe de plus de cinq personnes. L’amende est de 880$.

La police de la MRC des Collines n'a donné aucune contravention pour regroupement illégal.