Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

COVID-19: Éclosion terminée à la Résidence Prescott et Russell

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Les résidents de la maison de soins de longue durée la Résidence Prescott et Russell peuvent enfin pousser un soupir de soulagement. Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont annoncé lundi la fin de l'éclosion de COVID-19 qui a fait rage dans l’établissement pendant plus de deux mois.

Au total, 109 résidents de la maison qui compte 146 lits avaient contracté la maladie. Quinze en sont décédés. Chez les membres du personnel, 68 travailleurs avaient pour leur part été infectés. «Nous tenons à remercier sincèrement les employés, les résidents, et leurs familles, pour leur soutien et leur appui tout au long de cette situation», ont indiqué les CUPR, par voie de communiqué.

Il s’agit de l’éclosion la plus meurtrière à avoir sévi dans l’Est ontarien depuis le début de la pandémie. La deuxième est celle de la maison de soins de longue durée Pinecrest de Plantagenet, où la COVID-19 avait frappé deux fois plutôt qu’une. Une douzaine de résidents avaient succombé au virus. Treize flambées sont toujours actuellement actives dans la région, dont trois en milieu scolaire. 

Par ailleurs, le Bureau de santé de l'est de l'Ontario (BSEO) rapporte 42 nouvelles infections depuis vendredi dans sa juridiction, portant le bilan à 1213 cas de COVID-19 recensés depuis le début de la crise sanitaire.

Un nombre important de guérisons a également été rapporté durant le week-end. Résultat, les cas actifs sont en diminution de 14, selon les données de la Santé publique, et se chiffrent à 278. 

Le BSEO rapporte toujours 32 décès dans la région, ainsi que cinq personnes hospitalisées pour traiter des symptômes liés au virus, dont deux aux soins intensifs. 

La communauté d'affaires s'inquiète du reconfinement ontarien

Le gouvernement provincial de l’Ontario a annoncé lundi un nouveau confinement qui sera appliqué à l'entièreté du territoire ontarien pour une période de 14 jours, dès minuit une, le 26 décembre. Pour l’Est ontarien, ainsi que toutes les régions au sud de la province, ce confinement sera cependant prolongé sur une période de 28 jours.

À LIRE AUSSI : Confinement complet en Ontario dès samedi

Les nouvelles restrictions incluent entre autres la fermeture des commerces jugés non essentiels pour prioriser le ramassage de commandes en bordure de trottoirs, la fermeture des restaurants, des salons de coiffure et des salles de conditionnement physique. Pour la présidente de la Chambre de commerce de Prescott et Russell, Julie Brisson, la pilule est difficile à avaler. «C’est un coup extrêmement dur pour nos entreprises», a-t-elle lancé. «Elles sont injustement pénalisées», croit-elle, expliquant que les entreprises ont investi et mis énormément d’efforts pour se conformer aux mesures sanitaires, alors qu’elles ne sont pourtant pas au cœur de la plupart des éclosions, selon elle.

«Encore une fois, on leur impose une fermeture. Elles saignent déjà, elles vont continuer à saigner. Il y en a plusieurs pour qui ça va être catastrophique.»

«C’est certain que toute fermeture vient alourdir le climat économique de nos petites et moyennes entreprises», a pour sa part affirmé la directrice de Développement économique et touristique des CUPR, Carole Lavigne. «Cependant nous devons tous être solidaires dans l’arrêt de cette éclosion qui perdure. Nous comptons sur la population de continuer d’encourager l’achat local pour ces 28 prochains jours de confinement. »

Le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, devrait réagir à l’annonce lors d’un point de presse prévu en fin de journée mardi.