Aucune nouvelle guérison n’a été répertoriée depuis le dernier bilan de la COVID-19 dans l’Est ontarien.
Aucune nouvelle guérison n’a été répertoriée depuis le dernier bilan de la COVID-19 dans l’Est ontarien.

COVID-19: cas actifs encore à la hausse dans l’Est ontarien

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Le nombre de cas actifs continue d’augmenter dans l’Est ontarien mardi selon le dernier bilan du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO).

Ce sont désormais 123 cas actifs recensés dans la région, une augmentation de six en 24 heures. Ce nombre était passé sous la barre des 100 cas actifs il y a quelques jours. Aucune nouvelle guérison n’a été répertoriée depuis le dernier bilan, expliquant cette augmentation.

Au total, 874 cas ont été dénombrés dans l’Est ontarien depuis les tout débuts de la crise sanitaire.

Mais malgré la tendance à la hausse qui se dessine, le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Paul Roumeliotis, ne s’alarme pas. « Je suis soulagé parce que, pour la plupart des cas, nous pouvons identifier la source », a-t-il indiqué en point de presse en fin de journée mardi.

Toujours en zone « jaune » selon le système de classification des mesures sanitaires provinciales, l’Est ontarien respecte  les critères requis pour éviter de retourner en zone « orange ». Bien qu’en augmentation, le taux de personnes infectées par 100 000 habitants se chiffre à près de 20 cas, mais demeure sous le seuil du taux de 25 cas par 100 000 habitants qui définit la zone « orange ». Au niveau du taux de positivité des tests de dépistage, le BSEO se réjouit d’être encore sous la barre des 1 %, avec précisément 0,95 %.

Au niveau des flambées, l’éclosion à la Résidence Prescott et Russell fait toujours état de 109 résidents ayant contracté le virus. Quatorze en sont malheureusement décédés, mais 81 d’entre eux sont considérés comme guéris. Chez les membres du personnel, 67 employés ont reçu un diagnostic positif au virus, dont 64 sont considérés comme guéris. La situation demeure cependant sous contrôle, assure le BSEO. L’autre éclosion active sur le territoire est recensée à la résidence Woodland Villa, mais la situation est stable et l’organisation attend seulement que le temps d’incubation soit terminé avant de déclarer que la flambée est résorbée.

Selon le BSEO, 16 cas sont actuellement dénombrés dans onze écoles de la région. Le pavillon Sainte-Euphémie de l’École élémentaire catholique de Casselman demeure fermé jusqu’à nouvel ordre.

À la grandeur du territoire, 31 décès ont été répertoriés depuis le début de la pandémie. Cinq personnes sont actuellement hospitalisées, mais personne ne se trouve aux soins intensifs.