Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Toujours neuf flambées sont actives dans la juridiction du Bureau de santé de l’est de l’Ontario.
Toujours neuf flambées sont actives dans la juridiction du Bureau de santé de l’est de l’Ontario.

COVID-19: Cas actifs encore à la baisse dans l’Est ontarien

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Huit nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés dans le plus récent bilan du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) publié mardi.

Ce sont maintenant 2721 personnes qui ont reçu un diagnostic positif au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire. Cependant, treize cas se sont ajoutés au bilan des cas considérés comme guéris depuis la dernière mise à jour. Résultat, le nombre de cas actifs a enregistré une baisse de cinq cas, pour frôler la centaine, avec 101 cas actifs dans la région.

La grande majorité de ces cas actifs sont recensés dans trois municipalités, soit 27 dans la partie nord d’Akwesasne, 20 à Cornwall, et 19 à Stormont Sud.

Toujours neuf flambées sont actives dans la juridiction du BSEO, soit huit éclosions rapportées en centres de soins de santé et une en milieu scolaire.

Une personne en moins est hospitalisée pour traiter des symptômes du virus. Deux personnes sont ainsi toujours hospitalisées, mais personne ne se trouve aux soins intensifs. Le bilan des décès demeure quant à lui inchangé, avec 67 personnes qui ont succombé à la COVID-19 dans la région.

Bilan de vaccination

Selon le dernier bilan de vaccination, 5 504 doses de vaccin ont été administrées dans l’Est ontarien depuis le début de la campagne de vaccination, soit 252 doses supplémentaires comparativement à la mise à jour de lundi.

L’approvisionnement de vaccins de l'Est ontarien devrait se stabiliser au cours des prochaines semaines.

Par voie de communiqué, le BSEO indique que l’approvisionnement de vaccins devrait se stabiliser au cours des prochaines semaines. «Nous allons travailler fort pour augmenter l’accès à la vaccination», précise le Bureau.

Toujours selon la Santé publique, puisque toutes les premières doses ont été administrées aux résidents des établissements de soins de longue durée et des maisons de retraite à risque élevé, les prochains groupes prioritaires seront vaccinés au cours des prochaines semaines.

Quatre types de cliniques seront déployées et administrées par le personnel de la santé publique et des fournisseurs de soins de partout sur le territoire. Le BSEO prévoit mettre sur pied des cliniques mobiles, des cliniques de masse, des cliniques au volant, des cliniques de lieu fixe (dans les pharmacies, les cabinets de médecin, les centres de santé communautaire ou les hôpitaux).