Le chasseur Daniel Belval a souhaité alerter ses confrères que la période de chasse au cerf de Virginie avec une arme à chargement par la bouche a été déplacée.

Confusion autour de la saison de la chasse

Le chasseur Daniel Belval a fait le saut, la fin de semaine dernière, lorsqu’un agent de la faune lui a dit que la chasse au cerf de Virginie à la poudre noire débutait ce samedi. Son Guide du chasseur, qu’il appelle sa « bible », l’informait que cette période de chasse débutait plutôt à la fin novembre. Mais un projet-pilote dans la zone 6, qui couvre une partie de l’Estrie, de la Montérégie et du Centre-du-Québec, lancé en mai, est venu fausser les informations obtenues et publiées par la Fédération des pourvoiries du Québec.

Le projet-pilote RTLB (restriction de la taille légale des bois), d’une durée de cinq ans, a été lancé en mai dernier et est entré en vigueur cet automne. Ainsi, les nouvelles dates pour la chasse avec des armes à chargement par la bouche sont du 28 octobre au 1er novembre dans la zone 6, où se déploient quelques milliers de chasseurs.

« Il y a des chasseurs qui vont se faire prendre par défaut, craint M. Belval, qui a tenu à alerter ses confrères. Si tout le monde se fie à ce livre-là, ils vont se faire ramasser » par les agents de la faune.

De plus, les chasseurs qui, comme lui, utilisent uniquement le Guide du chasseur pour déterminer la date de leurs vacances de chasse rateront la présente période de chasse à la poudre noire.

C’est le cas de chasseurs qui avaient réservé un an d’avance à la Pourvoirie Yves Pruneau pour l’ensemble de la période initialement prévue fin novembre et début décembre.

« Ils avaient donné de bons acomptes l’an passé, confie Yves Pruneau, le propriétaire de la pourvoirie située à St-Félix-de-Kingsey, au Centre-du-Québec. En changeant les dates, je suis obligé de les rembourser. Et ces gens-là sont en maudit parce qu’ils ne pouvaient pas avoir de vacances plus tôt. Cette année aurait été ma meilleure année. »

Finalement, seuls deux chasseurs y seront ce week-end et cet imbroglio lui aura fait perdre entre 8000 $ et 9000 $ de revenus, alors que la saison devait être la meilleure de la pourvoirie. 

M. Pruneau croit que toutes les pourvoiries de la zone 6 qui ont la chasse au chevreuil à la poudre noire dans leurs activités connaissent un problème similaire au sien. 

Le territoire de la zone 6, qui couvre une partie de l’Estrie, de la Montérégie et du Centre-du-Québec, est touché par les changements de dates dû au projet-pilote RTLB.

Des modifications après publication

La Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ) a confirmé avoir reçu quelques appels pour des inexactitudes qui se sont glissées dans le guide, soit par erreur ou en raison de changements réalisés au niveau du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec. L’erreur n’avait pas encore été signalée, dit la FPQ. 

Cette dernière a pris la relève du ministère en 2014 pour produire un Guide du chasseur puisque celui-ci n’était plus édité. L’organisation répondait à la demande de chasseurs déçus de la disparition du document papier, qui explique les différentes réglementations annuelles entourant la chasse au Québec.

Le ministère « s’est tourné vers le web pour être capable de faire les modifications et les annoncer en ligne au moment opportun, mais il ne tient plus en compte les publications », déplore Dominic Dugré, avocat et secrétaire général de l’organisation. « On n’aura jamais une édition 100 % sans erreur, se désole-t-il. Ils ont annoncé [le projet-pilote en mai], mais notre guide était sorti. » La présente édition est disponible depuis le 25 avril.

Dans certains États voisins du Québec, aux États-Unis, les dates sont connues beaucoup plus d’avance, mais celles du Québec sont dévoilées à peine quelques semaines avant le début de la saison, regrette Me Dugré, ce qui augmente la marge d’erreur. 

Un mois d’avance

De son côté, le ministère tient pour acquis que les chasseurs consultent ses pages Internet pour y trouver les changements en vigueur, indique Nicolas Bégin, responsable des relations médias sur les dossiers concernant la faune. 

Questionné sur la nécessité de déplacer d’un mois la période de chasse à la poudre noire, M. Bégin réfère à la page web qui parle du projet RTLB. On peut lire dans la foire aux questions que « le déplacement de la période de chasse à l’arme à chargement par la bouche avant la période à l’arme à feu a pour but d’expérimenter, dans le cadre de ce projet, l’effet d’une récolte plus hâtive des cerfs sans bois (biches et faons) sur la dynamique des populations ».

Il n’a pas été possible de savoir, au moment d’écrire ces lignes, pourquoi ce projet-pilote n’a pas été lancé en 2018 plutôt qu’à quelques mois d’avis.