Le pont Alonzo-Wright

Circulation dans Limbour: aucun enthousiasme du MTQ

Les propositions faites par les candidats au poste de conseiller municipal dans Limbour pour réduire les problèmes de circulation dans le quartier ne semblent pas susciter beaucoup d'enthousiasme au ministère des Transports du Québec (MTQ).
Le candidat indépendant Paul Loyer et la candidate d'Action Gatineau, Renée Amyot, souhaitent tous deux que le MTQ analyse la possibilité de faire du pont Alonzo un lien unidirectionnel pendant une certaine période de temps lors de la pointe matinale. Une telle mesure, disent-ils, viendrait réduire l'effet de goulot d'étranglement aux abords du pont et améliorerait la fluidité de la circulation dans le secteur.
La solution a déjà été analysée et elle a été rejetée, prévient la porte-parole du MTQ en Outaouais, Martine Perreault. « Le pont Alonzo est le seul lien qui permet de traverser la rivière Gatineau dans la partie nord, dit-elle. Il joue un rôle important dans les déplacements, notamment pour les services d'urgence. »
Quant au développement du corridor réservé il y a 40 ans par le MTQ pour relier le chemin Saint-Louis à l'autoroute 50 en passant au nord de la rue du Gallois, comme proposé par Mme Amyot, le MTQ est sans appel. Ce corridor constitue un actif important et nécessaire à l'amélioration du développement futur du réseau de transport de l'Outaouais et le MTQ tient à préserver l'emprise du corridor pour des besoins éventuels. Toutefois, le MTQ n'a aucun plan à court ou moyen terme avec ce corridor, précise Mme Perreault. 
La seule solution proposée par le MTQ actuellement est l'ajout au pont Alonzo de deux voies réservées pour le covoiturage et l'aménagement d'une piste multifonctionnelle. Ces aménagements ne verront toutefois pas le jour avant au moins cinq ans.