Dans la région, les inspecteurs du MTQ ont réalisé trois interventions sur l'autoroute 5 - deux à Chelsea et une sur le territoire de Gatineau -, ainsi que deux autres sur le boulevard des Hautes-Plaines, dans le secteur Hull.

Cinq interventions «esthétiques» sur les viaducs

Les inspections réalisées cette semaine sur les infrastructures routières ont conduit à cinq interventions « d'ordre esthétique » dans la région.
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) avait engagé l'opération après la chute d'un bloc de béton sur l'autoroute 40, à Montréal, lundi dernier.
Au total, 605 structures ont été vérifiées par des experts du MTQ au Québec, dont 23 en Outaouais. Du nombre, 47 ont été la cible d'une opération de sécurisation. Dans la région, les inspecteurs du MTQ ont réalisé trois interventions sur l'autoroute 5 - deux à Chelsea et une sur le territoire de Gatineau -, ainsi que deux autres sur le boulevard des Hautes-Plaines, dans le secteur Hull.
Selon la porte-parole du MTQ, Sarah Bensadoun, ces opérations visaient principalement à retirer du béton de recouvrement qui risquait de se détacher. Les structures ne sont pas compromises par ces actes, ajoute-elle. «C'est principalement du béton pour la finition, pour l'esthétique qui a été retiré.»
Mme Bensadoun soutient également que le MTQ avait déjà ciblé une liste d'infrastructure routière qui sont inspectées trois à quatre fois par année. Après qu'un morceau de béton se soit effondré sur le capot d'une voiture lundi sur l'autoroute 40, le ministère a décidé de procéder à une nouvelle inspection de l'ensemble de ces structures.
Après chaque gel-dégel
Dans un communiqué, le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, affirme que ce type d'inspection se fera dorénavant automatiquement après chaque situation de gel-dégel comme celle vécue dans l'est du Canada ces dernières semaines.
« Le vieillissement de nos infrastructures exige la modification de nos façons de faire afin d'assurer la sécurité des usagers du réseau ainsi que la pérennité de nos installations pour les années à venir », dit-il.