Le dossier du chemin Paugan, à Denholm, pourrait voir un dénouement bientôt selon le maire.

Chemin Paugan à Denholm: une réponse imminente

Le maire de Denholm entrevoit une réponse imminente de Québec pour régler le dossier du chemin Paugan, important lien est-ouest fermé depuis l’automne en raison des inondations et des glissements de terrain.

En entrevue avec Le Droit, jeudi, Gaétan Guindon a dit avoir la parole du ministre des Transports et député de Pontiac, André Fortin, que le dossier ne trainerait pas en longueur.

Lors d’une même rencontre, le 19 décembre, le maire a parlé de la situation critique avec le ministre Fortin, la députée de Gatineau et ministre responsable de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, et le ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

Le chemin Paugan relie les routes 105 et 307. Il s’agit d’un chemin unique reliant l’est et l’ouest de la région, au nord de Gatineau.

Bien qu’utilisé par l’ensemble des résidents des environs, le chemin Paugan est sous la seule responsabilité de la municipalité de Denholm, qui n’a plus les moyens de la réparer et de l’entretenir à long terme, depuis un affaissement du sol et un glissement de terrain, en octobre.

Réponse et coïncidence

Selon le premier magistrat, cette route devrait être sous la responsabilité du gouvernement provincial, avec des budgets appropriés.

«Québec travaille sur une proposition (sur le chemin Paugan). On s’attend à une réponse dans les prochaines semaines», a dit le maire Guindon. J’ai dit au ministre Fortin qu’on ne pourrait pas tolérer que cette affaire soit remise aux calendes grecques. M. Fortin m’a dit que ça ne serait pas remis aux calendes grecques.»

Le bureau du ministre Fortin n’a pas commenté, jeudi.

Mais quelques minutes après une demande de confirmation du Droit auprès du bureau du ministre, le ministère des Transports a envoyé une convocation à la presse, prévue lundi à Campbell’s Bay.

Le sujet du jour sera «le fonctionnement des programmes d’aide financière à la voirie locale».

Ce communiqué, qui n’en dit pas davantage, ne fait pas directement allusion au chemin Paugan ou à une quelconque prise de responsabilité du provincial dans ce dossier en particulier.

Le «programme d’aide» pourrait toucher l’ensemble des routes affectées par les contrecoups de la nature, en 2017.

M. Fortin, ainsi que le député de Chapleau, Marc Carrière, seront présents à cette conférence de presse.