Jean Paul, conseiller municipal de Chelsea, Claude Gervais, président de la Corporation d’habitation de Chelsea, Larry Dufour, trésorier pour la Corporation d’habitation de Chelsea, Caryl Green, mairesse de Chelsea, et Céline Brault, vice-présidente de la Corporation d’habitation de Chelsea ont lancé la campagne de financement.

Chelsea aura sa première résidence pour aînés

Après huit ans de démarches, Chelsea accueillera enfin sa première résidence pour aînés à la toute fin de l’année 2018, si tout se déroule normalement.

Il s’agit d’un chantier totalisant 2,5 millions $ d’investissements dont il ne reste que 200 000 $ à recueillir pour que tout le projet voie le jour. C’est qu’une subvention de 761 200 $ du programme Accès Logis est conditionnelle à l’obtention de cette dernière enveloppe de 200 000 $ qui devra être obtenue par le biais d’une campagne de financement régionale. Et c’est samedi qu’avait lieu le lancement de cette campagne lors d’un BBQ préparé pour l’occasion.

Le projet implique la construction de 12 logements à loyers abordables pour des aînés capables de vivre de façon autonome. Le nouvel immeuble aura pignon sur rue dans le secteur Farm Point à Chelsea. Les logements seront tous au rez-de-chaussée et seront dotés d’une ou deux chambres à coucher, avec cuisine, salon à aire ouverte et salle de bain adaptée. Une salle communautaire pour des activités sociales et un service de repas quotidien sont aussi prévus.

Selon l’Institut de la Statistique du Québec, la MRC des Collines-de-l’Outaouais, dont fait partie Chelsea, connaîtra une croissance démographique de 30,6 % entre 2011 et 2036. La population des 65 ans et plus dans la MRC passera de 9,6 % à 21,6 % pour la même période. Il s’agit de la MRC qui connaîtra la plus forte croissance dans cette tranche d’âge. Actuellement, à Chelsea seulement, une petite municipalité de 7000 personnes, 2400 d’entre elles ont 50 ans et plus. 12,6 % de la population de Chelsea a 65 ans et plus.

Chelsea vit depuis plusieurs années un exode de sa population âgée, car lorsque les aînés ne sont plus capables de subvenir à leurs besoins, ils déménagent souvent dans de grands centres comme Gatineau et Ottawa qui abritent les infrastructures adéquates.

Une situation inacceptable, selon Céline Brault, vice-présidente de la Corporation d’habitation de Chelsea. « C’est clair qu’une communauté qui n’a d’autre option que celle d’envoyer ses citoyens aînés ailleurs, c’est pas une communauté qui est saine, dit-elle. Alors, il y a urgence. Ce n’est qu’un début, ce ne sont que douze logis, mais c’est important parce que c’est un premier pas. »

La construction de l’immeuble débutera vraisemblablement au printemps 2018 pour se terminer en novembre de la même année. Les premiers résidents pourraient emménager dès décembre 2018.