Le Droit
Le début de semaine risque d’être pénible: attention réduite, concentration défaillante, enfants turbulents, émotions moins bien régulées et adolescents qui somnolent en classe ne seraient qu’un aperçu de ce qui nous attend après avoir perdu une heure de sommeil en fin de semaine.
Le début de semaine risque d’être pénible: attention réduite, concentration défaillante, enfants turbulents, émotions moins bien régulées et adolescents qui somnolent en classe ne seraient qu’un aperçu de ce qui nous attend après avoir perdu une heure de sommeil en fin de semaine.

Changement d'heure: avancer l’horloge d’une heure n’a rien de banal

Jean-Benoit Legault
La Presse canadienne
MONTRÉAL - Le début de semaine risque d’être pénible: attention réduite, concentration défaillante, enfants turbulents, émotions moins bien régulées et adolescents qui somnolent en classe ne seraient qu’un aperçu ce qui nous attend après avoir perdu une heure de sommeil en fin de semaine.