Malgré le manque à gagner, la dg de Centraide Outaouais, Nathalie Lepage, et le président de la campagne, Marco Veilleux, se disaient tout de même fiers de la récolte de l'année 2012.
Malgré le manque à gagner, la dg de Centraide Outaouais, Nathalie Lepage, et le président de la campagne, Marco Veilleux, se disaient tout de même fiers de la récolte de l'année 2012.

Centraide Outaouais n'a pas pu atteindre son objectif

Guillaume St-Pierre
Guillaume St-Pierre
Le Droit
Malgré de nombreux appels à l'aide, Centraide Outaouais n'a pas réussi à atteindre son objectif pour une deuxième année consécutive.
Dans le cadre de sa campagne de financement 2012, l'organisme a tout de même réussi à recueillir plus de 5,8 millions $, soit environ 65 000 $ en deçà de l'objectif visé.
La directrice générale de l'organisme, Nathalie Lepage, était mi-figue mi-raisin lorsque les données ont été dévoilées publiquement hier soir (mardi). « On est fier de la campagne, on a travaillé très fort, c'est certains qu'en même temps on aurait aimé annoncer plus... », souligne-t-elle.
Les compressions dans l'appareil fédéral couplé à l'incertitude économique en général expliquent en grande partie la perte financière, soutient Mme Lepage.
Avec près de 99 % de l'objectif atteint, le président de campagne, Marco Veilleux a cependant le sentiment du devoir accompli. « Je suis extrêmement content du travail qui a été fait, affirme-t-il. Quand on pense toutes les difficultés auxquelles on a fait face, je ne peux faire autrement que d'être satisfait. »
Un impact encore à mesurer
Le manque à gagner aura des conséquences sur l'aide accordée par Centraide aux nombreux organismes communautaires sous son aile. Mais il est encore trop tôt pour en connaître la nature. « C'est certain qu'il va y avoir un impact, souligne Mme Lepage. On a amassé moins que l'an dernier. Mais il est beaucoup trop tôt pour en mesurer l'ampleur. »
Plus de détails dans LeDroit du 27 février ou sur ledroitsurmonordi.ca