Véronique Rivest

Caviart, magazine culinaire d'exception

La région de la capitale compte une nouvelle publication, Caviart, dévouée aux arts culinaires.
La première édition, qui fait 74 pages, est disponible en ligne et sous peu, dans quelques commerces alimentaires d'Ottawa et Gatineau.
Il ne s'agit pas d'un magazine comme bien d'autres, mais plutôt une revue haut de gamme, sur papier bien épais, sans aucune publicité. Caviart est bilingue, mais principalement en anglais. On y trouve une entrevue avec la sommelière Véronique Rivest, un essai photo sur les légumes racines, une visite culinaire de Chinatown avec la chef Andrée Riffou, une entrevue sur la critique de restaurants, un répertoire de bonnes adresses... et quelques recettes aussi.
Caviart a été conçu au départ comme un projet à huit mains, ancré autour de celles de la graphiste Nicole Vallée et du photographe André Rozon. La journaliste Joy Parks et le chef-styliste-photographe David Radburn se sont joints au duo.
«Nous voulions créer un outil de promotion de nos services, s'est rappelée Mme Vallée. Il n'y aurait qu'une édition, avec un tirage limité de 200 ou 300 copies. Au fur et à mesure que nous avancions, nous avons réalisé l'importance de le partager avec un plus large public. Le tirage a été porté à 1000.» Le prix est fixé à 20$.
L'équipe a mis neuf mois pour mener la gestation à terme, un travail éparpillé entre les contrats de chacun. Les réactions extrêmement positives qu'ils ont reçues les encouragent à porter le projet à un autre niveau.
«Nous avons déjà commencé à réfléchir au contenu d'un second numéro. Si tout va bien, peut-être que nous en réaliserons un ou deux par année.»
Pjury@ledroit.com