Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, juge notamment problématique l'article qui permettrait à une personne de faire pousser jusqu'à quatre plants de cannabis chez elle.

Cannabis: les policiers ne veulent pas légaliser la culture personnelle

Faire pousser de la marijuana à la maison ne devrait pas être autorisé même si la substance deviendra légale au Canada, ont plaidé mardi des représentants des forces de l'ordre, exhortant du même souffle le gouvernement fédéral à renoncer à sa date butoir du 1er juillet 2018.
La culture de plants de pot à domicile entre en contradiction avec l'un des principaux objectifs de la légalisation du cannabis, qui est de tenir le cannabis loin des jeunes Canadiens, a fait valoir un trio de policiers devant le comité parlementaire qui étudie le projet de loi C-45.
En plus d'exposer les enfants au pot, la culture de plants de marijuana à la maison - le projet de loi permet de faire pousser jusqu'à quatre plants de cannabis d'une hauteur maximale de 100 centimètres - pose des risques de santé (moisissures) et de sécurité (danger d'incendie), a exposé Rick Barnum, de la Police provinciale de l'Ontario (PPO). Il existe également un risque de « surproduction » qui pourrait faire fleurir un réseau parallèle qui serait possiblement « encore plus prévalent » dans le futur régime récréatif que celui constaté dans le régime médical actuellement en place, selon ce qu'a fait valoir le sous-commissaire.
« Santé Canada évalue qu'un plant intérieur produit 28 grammes. Cela ne reflète pas la réalité de la culture de la marijuana, la PPO estimant (...) qu'un plant cultivé à l'intérieur produit en moyenne 60 à 100 grammes », a-t-il soutenu devant les élus du comité permanent de la santé.