Le Droit

Cannabis légal depuis deux ans : «On n’a plus besoin de se cacher»

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Le Droit
Un mercredi matin frisquet, des amateurs de marijuana font la file, masqués et à deux mètres de distance, devant la Société québécoise du cannabis (SQDC) de Lebourgneuf, à Québec. Quelques minutes plus tard, ils en ressortent avec un petit sac en papier brun. En ces temps de pandémie, la scène est devenue aussi anodine que de voir des gens attendre dehors pour pouvoir acheter du vin à la SAQ. Mais deux ans après la légalisation du cannabis au Canada, c’est ici, dans les SQDC, qu’on peut constater la plus grande manifestation quotidienne de ce changement légal pour les Québécois.