Les Snowbirds

Canada et France, une amitié centenaire

Le Canada et la France souligneront 100 ans de coopération en joignant leurs équipes de démonstration aérienne lors de « l'événement d'une vie », en avril prochain, dans le ciel de Gatineau et d'Ottawa.
Le colonel Bertrand Cadour, attaché de défense (air) de la France et le brigadier-général Michel Lalumière de l'Aviation royale du Canada
Afin de célébrer le 150e anniversaire de la Confédération ainsi que le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, les Snowbirds des Forces canadiennes et la Patrouille de France de l'Armée de l'Air présenteront un spectacle aéronautique « unique », qui se tiendra à l'aéroport de Gatineau, le 30 avril prochain.
Pour le directeur général de l'Aéroport exécutif de Gatineau-Ottawa, Gaston Cloutier, le spectacle « Aero150 » promet d'être « unique en son genre ».
« Les gens de Gatineau-Ottawa pourront admirer quelque chose qu'ils ne pourront pas admirer pour des décennies », dit-il.
Puisqu'elle était de passage aux États-Unis au mois d'avril afin de célébrer les 100 ans de son entrée dans la Première Guerre mondiale, la Patrouille de France a souhaité faire une escale au Canada pour se joindre au Aero150, organisé par l'organisme gatinois Les Ailes d'époque du Canada.
Ce spectacle aérien est une occasion « historique » pour la Ville de Gatineau, selon le maire Maxime Pedneaud-Jobin. « C'est un événement qui est symboliquement important, parce que les racines entre la France et le Canada sont profondes. C'est une amitié qui dure depuis des siècles », a-t-il expliqué, vendredi matin, aux côtés du maire d'Ottawa, Jim Watson.
Le site de l'aéroport de Gatineau sera ouvert de 13h à 16h, le dimanche 30 avril. Les visiteurs auront également l'occasion de voir les avions des Ailes d'époque du Canada, dans les airs et au sol. L'entrée sera gratuite, mais le stationnement coûtera 10 $. Aero150 remplacera cette année le traditionnel spectacle aérien « Gatineau en Vol », qui aurait dû se tenir en juin.
Élizabeth Séguin, collaboration spéciale