En 2015, les organisateurs de Buckingham en fête avaient revitalisé ce festival avec une nouvelle identité visuelle et de nouvelles dates. À cette époque, Mathieu Daoust, président sortant du festival, Hugo Parisien, directeur général du Carrefour culturel ESTacade, Marie-Eve Charron, responsable de la programmation au CCE, et Pierre Boileau, président du CCE, espéraient bien assurer la pérennité du « Festival de l'Est ».

Buckingham en fête est mort

C'est officiellement la fin pour Buckingham en fête. La 25e mouture du festival, présentée sous la pluie du 20 au 22 octobre 2016, a créé un boulet financier tellement lourd pour les organisateurs que l'événement ne sera pas de retour, a annoncé mercredi le Carrefour culturel ESTacade (CCE).
Hugo Parisien, le directeur général du CCE, l'organisme qui était en charge de la production de Buckingham en Fête depuis sa relance en 2015, soutient que le déficit encaissé au terme du festival l'an dernier s'élève à 32 000 $. Le flux financier du CCE, qui gère aussi la Salle Desjardins, avait déjà été frappé de plein fouet par le boycottage scolaire, ce qui fait que l'organisme vient de terminer sa dernière année financière avec un déficit total de 80 000 $.
« Quand on se retrouve avec des activités déficitaires de cette ampleur, il faut prendre des décisions administratives pour s'assurer que l'écosystème culturel de l'est de la Ville de Gatineau maintienne le cap et que la desserte culturelle du secteur soit assurée. Pour assurer la survie de l'organisme, nous n'avons pas eu le choix de prendre cette décision », explique M. Parisien, précisant qu'un plan sur deux ans sera nécessaire pour résorber le déficit de l'organisme.
Après avoir relancé le festival en juillet 2015, le CCE avait décidé en 2016 de jumeler Buckingham en fête à son activité phare Halloween au village, qui accueille depuis déjà quelques années entre 5000 et 6000 visiteurs au parc Maclaren, l'instant d'une soirée. 
La programmation musicale du festival, qui regroupait notamment les gagnants de l'émission La Voix Stéphanie St-Jean et Kevin Bazinet, avait donc été déplacée en octobre.
Dame nature n'a cependant pas répondu présente alors que la pluie s'est abattue sur la région durant les trois jours de programmation. À la billetterie, la foule ne s'est finalement pas manifestée.
« Quand il y a pluie torrentielle, les gens ne se déplacent pas en mode festival. Nous avions tous les éléments pour réussir, mais si on regarde les résultats de pluie, c'est très hors-norme ce qui s'est passé au point de vue météorologique », indique M. Parisien.
Ce dernier affirme que le « Festival de l'est » de Gatineau prendra désormais vie sous la formule revisitée d'Halloween au village, qui sera présenté le 21 octobre prochain, toujours sous le pont Brady. Contrairement aux années passées, le rendez-vous familial sera cette fois étalé sur une journée entière.
Plusieurs activités gratuites seront ainsi organisées. Une marche de zombies dans les rues de Buckingham servira de brise-glace à l'événement, à compter de 14 h. Le départ se fera à l'école secondaire Hormisdas-Gamelin. Le parc Maclaren ouvrira à 15 h 30, pour le début des festivités. 
La formation La Grande Messe offrira une prestation sur scène dès 21 h.