Le projet de boucle ferroviaire qui a officiellement été présenté par un groupe de gens d’affaires et de politiciens de la région de la capitale fédérale cette semaine est une idée qui est maintenant « devenue incontournable », selon la Commission de la capitale nationale (CCN).
Le projet de boucle ferroviaire qui a officiellement été présenté par un groupe de gens d’affaires et de politiciens de la région de la capitale fédérale cette semaine est une idée qui est maintenant « devenue incontournable », selon la Commission de la capitale nationale (CCN).

Boucle ferroviaire: une idée « incontournable », selon la CCN

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Le projet de boucle ferroviaire qui a officiellement été présenté par un groupe de gens d’affaires et de politiciens de la région de la capitale fédérale cette semaine est une idée qui est maintenant « devenue incontournable », selon la Commission de la capitale nationale (CCN).

Le projet de boucle ferroviaire, tel que présenté, s’arrimerait avec le futur tramway de l’ouest de Gatineau. Le tramway emprunterait le Pont du Portage, puis la rue Wellington, le nouveau pont Alexandra avant de terminer sa boucle sur la rue Laurier, à Gatineau.

Plusieurs acteurs politiques et économiques de la région se sont déjà prononcés en faveur d’un tel projet. Le grand patron de la CCN, Tobi Nussbaum, s’est joint à ces voix qui endossent l’idée de la boucle reliant Gatineau et Ottawa.

« La réalisation complète d’une boucle de transport en commun se révélerait pour nos enfants non seulement un legs de connectivité accrue, mais aussi d’une capitale plus inspirante », a indiqué M. Nussbaum dans une lettre ouverte publiée dans Le Droit lundi.

« Les Amis de la Boucle nous ont tous mis au défi de saisir cette occasion de mener à bien un projet susceptible d’améliorer l’expérience que procure la capitale à ses résidents et ses visiteurs. Quant à nous, ce défi est accepté », poursuit-il.

Selon M. Nussbaum, une telle boucle offrirait « un accès pratique aux lieux de travail du gouvernement fédéral, lieux de divertissements, restaurants et boutiques, tout en consolidant les liens dans la région. Elle offrirait également aux visiteurs de la capitale un moyen pratique et agréable de découvrir ses principaux attraits ».

Rappelons que la CCN avait déjà soulevé à deux reprises au cours des dix dernières années, l’idée d’une boucle de transport en commun dans la capitale fédérale. L’idée avait été soulevée dans sa Stratégie interprovinciale de transport collectif de 2013 et dans son Plan de la capitale du Canada de 2017.

« Si elle n’était alors fondée que sur des aspirations, elle apparaît aujourd’hui beaucoup plus envisageable », précise M. Nussbaum.

M. Nussbaum rappelle aussi qu’une éventuelle boucle permettrait de faire un pas de l’avant vers l’électrification du système de transport, ce qui s’inscrit dans la perspective de l’objectif zéro carbone.

L’idée de la boucle ferroviaire a déjà été appuyée par les maires d’Ottawa et de Gatineau. Le maire gatinois Maxime Pedneaud-Jobin a souligné la semaine dernière qu’il n’avait aucun problème à concevoir le projet de tramway à Gatineau en fonction de l’éventuelle boucle.