Le festival L’Outaouais en fête a accueilli pas moins de 15 000 à 20 000 personnes par jour sur ses différents sites au cours de la fin de semaine de la Saint-Jean-Baptiste.

Bilan « très positif » des festivités de la Saint-Jean-Baptiste

La pluie n’a pas empêché les Québécois de fêter leur fête nationale en grand au cours de la fin de semaine.

Selon le président d’Impératif français Jean-Paul Perreault, le festival L’Outaouais en fête a accueilli pas moins de 15 000 à 20 000 personnes par jour sur ses différents sites au cours de la fin de semaine de la Saint-Jean-Baptiste qui se déroulait du 22 au 25 juin.

L’année dernière, les compteurs électroniques installés aux entrées par la Ville de Gatineau avaient évalué à 50 000 personnes l’achalandage pour les quatre jours, selon M. Perreault, ce qui veut donc dire qu’il y a eu une hausse du nombre de passages cette année.

« C’est une très très grande réussite, a lancé le président d’Impératif français en entrevue téléphonique avec Le Droit. On a eu des foules record qui fêtent intensément et on peut voir le bonheur sur à peu près tous les visages. »

« Je suis certain que les retombées pour l’ensemble des gens d’affaires et les commerces sont bons et que ces gens-là apprécient le festival », a-t-il ajouté.

Jeux gonflables, maquillages, spectacles, les activités se multipliaient au cours de la fin de semaine et elles ont toutes trouvé preneur.

« Elles [les activités] sont toutes très populaires, que ce soit les installations gonflables, les spectacles de 18 h ou les spectacles du soir où des grands artistes nationaux foulent la scène TD. Sans l’ombre d’un doute, je peux vous affirmer que l’édition 2018 aura été un moment tournant puisqu’elle va asseoir la pérennité du festival pour encore plusieurs années », a déclaré M. Perreault.

Questionné à savoir si certains artistes pourraient recevoir une invitation pour participer aux éditions futures du festival, M. Perreault a répondu que la porte était ouverte aux valeurs sûres.

« C’est certain que l’on reste ouvert à la possibilité de faire revenir des artistes qui connaissent un très grand succès sur la scène à la demande générale, a-t-il souligné. Je pense qu’il y a des valeurs sûres que la population aime. Si on pense aux Trois Accords dimanche, c’était incroyable de voir l’intensité et la réponse de la foule. Notre mission c’est de créer le bonheur, alors mission accomplie ! »

Par ailleurs, M. Perreault a souligné qu’aucun incident majeur n’a eu lieu au cours des festivités de L’Outaouais en fête.