La source de cette couleur brunâtre de l’eau serait le manganèse, un minerai naturel retrouvé dans la rivière Nation Sud, là d’où vient l’eau potable de la municipalité.

Bientôt le retour à la normale pour l’eau de Casselman

Les résidents de Casselman devraient retrouver une eau claire après un mois de problèmes d’eau brune. La source de cette couleur brunâtre de l’eau serait le manganèse, un minerai naturel retrouvé dans la rivière Nation Sud, là d’où vient l’eau potable de la municipalité.

Or, «les concentrations ont diminué dans la rivière et les habitants devraient noter une amélioration de la couleur de l’eau», a expliqué par courriel l’AOE, qui est responsable de gérer l’eau de Casselman. 

Le manganèse, que l’on retrouve la plupart du temps durant la période estivale chaude de l’année, ne serait qu’un «paramètre esthétique», avait déclaré l’AOE, lorsque les premiers verres d’eau de couleur brune avaient été remarqués, à la mi-juillet. L’Agence estime que «la décoloration de l’eau ne pose pas de risque pour la santé et l’eau est pleinement conforme à la réglementation provinciale sur l’eau potable». 

La météo peut avoir une incidence sur les concentrations de cet élément chimique dans la rivière. Selon l’AOE, des niveaux d’eau moins élevés qu’à l’habitude ont pu attirer davantage de manganèse dans la rivière Nation Sud que les années précédentes, «entraînant une période de décoloration plus longue que d’habitude». 

Par ailleurs, l’Agence assure qu’elle teste régulièrement l’eau en conformité avec les normes du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs. Elle affirme aussi qu’elle collabore avec la municipalité de Casselman «afin de trouver une solution plus permanente pour remédier à ces fortes concentrations de manganèse». 

La municipalité de Casselman affirme qu’elle n’est aucunement responsable de la régulation de l’eau potable, contrairement à plusieurs autres municipalités de l’Ontario.