Deux poursuites policières ont eu lieu cette fin de semaine.

Arrêtés après avoir refusé de s’arrêter

L’un était en véhicule tout-terrain (VTT), l’autre était dans le déni.

Le résultat est semblable dans les deux cas. Ils ont dû répondre de leurs actes aux policiers qui se sont mis à leurs trousses, cette fin de semaine. Vers 10 h 20, samedi, les policiers de la MRC des Collines patrouillaient dans les environs de La Pêche lorsqu’ils ont aperçu un homme circuler sur un VTT sur la route Principale Ouest.

Il est évidemment interdit d’emprunter la voie publique de cette façon, aux commandes d’un VTT.

L’homme de 29 ans a refusé de s’immobiliser malgré les gestes du policier.

« Non seulement le conducteur a refusé de s’immobiliser, explique le sergent Martin Fournel, mais il a poursuivi sa route en dépassant d’autres véhicules, et s’est rendu dans une sablière, où il a finalement été arrêté. »

Le pilote a reçu sept constats d’infraction, d’une valeur totale de 2194 $. Le VTT a été remisé.

Secteur Hull

Un peu plus tôt, dans la nuit de vendredi à samedi, des agents de la Sûreté du Québec ont tenté d’intercepter une conductrice qui semblait ivre au volant, dans le secteur de l’échangeur des boulevards Fournier et Maisonneuve, en direction de l’autoroute 5 Nord et de la 50 Est.

Peu avant 2 h 30, les agents, qui effectuaient un contrôle routier en matière de conduite avec les capacités affaiblies, ont voulu intercepter la femme.

Mais celle-ci a ignoré les consignes des policiers responsables du barrage routier, et a poursuivi sa route en les frôlant.

Une courte poursuite s’est terminée près du viaduc du ruisseau de la Brasserie.

La conductrice pourrait être accusée de conduite avec les capacités affaiblies et de refus de fournir un échantillon d’haleine.

Un jeune homme de 18 ans, assis dans le même véhicule, a été arrêté pour entrave au travail des policiers.