Michael Rosen, président d'Arbres Canada, et Mario Fournier, gestionnaire du programme de réhabilitation et de gestion du cycle de vie de la CCN.
Michael Rosen, président d'Arbres Canada, et Mario Fournier, gestionnaire du programme de réhabilitation et de gestion du cycle de vie de la CCN.

Arbres Canada vole au secours de la CCN

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Arbres Canada s'amène en renfort auprès de la Commission de la capitale nationale (CCN) afin de freiner l'élan de l'agrile du frêne, qui fait des ravages dans la région.
L'organisme a annoncé vendredi qu'il offrait 30 litres de TreeAzin, un insecticide biologique très coûteux utilisé pour lutter contre l'insecte dévastateur.
Bien que la totalité des frênes de la région de la capitale nationale soient déjà frappés par l'agrile, l'insecticide donné à la CCN servira à prolonger la vie d'une centaine de frênes du parc du Lac-Leamy.
Un seul litre de TreeAzin coûte près de 600$ et peut permettre de traiter de quatre à cinq arbres.
Il y a loin de la coupe aux lèvres en terme de guerre contre l'insecte ravageur, a reconnu vendredi le gestionnaire du programme de réhabilitation et de gestion du cycle de vie de la CCN, Mario Fournier. Il a toutefois indiqué son optimisme de voir une solution permanente être trouvée un jour.
En attendant, les frênes les plus solides seront maintenus en vie et traités.
La plus importante concentration de frênes du territoire de la CCN se retrouve au parc du Lac-Leamy et les ressources financières sont limitées. C'est pourquoi l'organisation concentre ses efforts sur ce site, a souligné M. Fournier.
«Nous injectons les arbres tous les deux ans depuis 2009 et nous allons continuer de le faire tant et aussi longtemps qu'on ne trouvera pas une solution permanente à cette maladie», a-t-il affirmé, en indiquant au passage que la guerre à l'agrile n'était pas encore perdue.
La CCN débourse 40000$ par an depuis 2010 afin de mener à terme son programme d'injection, qui permet de traiter entre 250 à 300 frênes. Le don d'Arbres Canada est donc plus que bienvenu pour la CCN, qui a abattu 1300 frênes sur son territoire depuis le début de l'année.
Lors du passage des médias, vendredi matin ,des émondeurs s'affairaient justement à couper certains arbres infestés au parc du Lac-Leamy.