Le Droit
Me Dominic Bouchard, qui représente les intérêts du Zoo de Falardeau, a qualifié de «mensongères» les allégations de cruauté envers les animaux d’ex-employées de l’entreprise publiées dans Le Quotidien mercredi.
Me Dominic Bouchard, qui représente les intérêts du Zoo de Falardeau, a qualifié de «mensongères» les allégations de cruauté envers les animaux d’ex-employées de l’entreprise publiées dans Le Quotidien mercredi.

Allégations de cruauté envers les animaux: un «tissu de mensonges», dit l’avocat du Zoo de Falardeau

Myriam Gauthier
Myriam Gauthier
Le Quotidien
Julien Renaud
Julien Renaud
Le Quotidien
Le Zoo de Falardeau et son avocat, Me Dominic Bouchard, réagissent « fermement » aux allégations rapportées par Le Quotidien, mercredi, à partir de témoignages d’une dizaine d’ex-employées. Elles « sont fausses, mensongères et reposent sur des impressions et des conclusions sans fondements », écrit le criminaliste, dans un communiqué-fleuve transmis en fin de soirée, mercredi.