La campagne vise à rappeler que bien que le cannabis soit légal, il est interdit de conduire après en avoir consommé.

Alcool et drogue au volant: campagne de la SAAQ

QUÉBEC — La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) tient à compter de lundi, jusqu’au 26 novembre, une campagne de sensibilisation dans les médias sur les risques associés à l’alcool ou la drogue au volant.

La campagne vise à rappeler que bien que le cannabis soit légal, il est interdit de conduire après en avoir consommé. Elle entend s’attarder aux conducteurs âgés de 18 à 44 ans, en particulier aux plus jeunes d’entre eux.

Intitulée Alcool ou drogue: on ne conduit pas. Pas de risques à prendre, la campagne aura recours à la télévision, la radio, l’affichage, le web et les médias sociaux.

De plus, du 29 novembre au 3 janvier, les organisations policières et les contrôleurs routiers de la SAAQ mèneront une opération nationale concertée au cours de laquelle ils assureront une surveillance accrue et des contrôles routiers intensifs en matière d’alcool et de drogue au volant.

La SAAQ signale que de 2012 à 2016, parmi les conducteurs décédés dans un accident de la route au Québec, 33 % avaient des drogues dans le sang. Pendant la même période, en moyenne chaque année, l’alcool au volant était en cause pour 110 décès, 260 blessés graves et 1800 blessés légers.

La SAAQ rappelle qu’à compter du 18 décembre prochain, l’échec aux tests du policier expert en reconnaissance de drogues entraînera de possibles poursuites criminelles et la suspension immédiate du permis de conduire pour 90 jours. En cas de récidive, le véhicule sera saisi pour 90 jours.