La mairesse sortante de Cantley, Madeleine Brunette

Affrontement dans la Grange à Cantley

Les deux candidats à la mairie de la Municipalité de Cantley ont croisé le fer mardi soir lors d’un débat où le développement résidentiel, l’accès à internet haute vitesse, le développement de pistes cyclables et les infrastructures de loisirs ont été abordés devant plus d’une soixantaine de citoyens présents à la Grange de la Gatineau.

Bien que la municipalité ne compte qu’environ 11 000 âmes, la mairesse sortante Madeleine Brunette, qui sollicite un deuxième mandat, a insisté pour dire que le travail à la tête de Cantley s’en veut un à temps complet.

« J’ai travaillé en moyenne cinquante heures par semaine au cours des quatre années de mon mandat. Il y avait extrêmement de travail à faire. Je me suis retroussé les manches avec le conseil. C’est certain qu’il y a plusieurs projets qui ont été entamés qui ne sont pas terminés, mais ce sera une continuité », a plaidé Mme Brunette, une retraitée.

Son adversaire, David Gomes, entrepreneur et père de famille de quatre enfants, a affirmé pour sa part que son jugement et ses talents de gestionnaire et de planificateur pallieront son manque d’expérience en politique, s’il est élu.

« Je suis quelqu’un de visionnaire, qui a beaucoup de leadership, qui communique bien et de rassembleur. Je suis un gars d’équipe », a-t-il fait valoir.

Le candidat à la mairie, David Gomes

Le candidat Gomes a entre autres indiqué être persuadé qu’une infrastructure sportive majeure, comme une piscine intérieure, un aréna ou un dôme multisports doit voir le jour à Cantley.

« Je pense à la piscine intérieure, ça répondrait à un besoin criant, pas juste pour les jeunes, mais pour les personnes âgées aussi », a-t-il entre autres plaidé, tout en indiquant qu’il ne verrait pas de problème à endetter « un petit peu » la Municipalité pour répondre aux besoins de la population.

La mairesse sortante s’est dite ouverte à évaluer, si elle est réélue, l’une ou l’autre des options, sans toutefois promouvoir la construction d’un complexe sportif. Mme Brunette a d’ailleurs souligné qu’il existe déjà trois arénas sur le territoire de la MRC des Collines.

« Certaines sont déjà déficitaires. Certains maires m’informent qu’ils doivent déjà retourner auprès de leurs financiers pour renégocier les modalités de paiement de la construction et, alors qu’ils n’ont pas fini de payer, ils doivent déjà emprunter pour financer des rénovations », a prévenu Mme Brunette, prônant plutôt les ententes intermunicipales pour les jeunes hockeyeurs, par exemple.

Dans une question, un citoyen a déploré la piètre qualité des réseaux cellulaires et internet à Cantley alors que la municipalité n’est qu’à quelques kilomètres de la capitale fédérale. Les deux candidats ont convenu qu’il s’agit d’un problème à régler.